Nos conseils pour s'épanouir dans une start-up | Le Marketeur Français

Cet article a été rédigé par Carine C. qui travaille actuellement pour la startup berlinoise Bruno Matelas, aime le marketing, dormir longtemps et … les startups pardi !

Business Team

Travailler pour une startup apporte la joie de mesurer directement les fruits de son travail et de participer au lancement d’une idée ou d’un concept.

Bonjour,

Je m’appelle Carine, j’ai une trentaine d’années (ne demandez pas mon âge exact svp !) et je suis présente sur le marché du travail depuis plus de 10 ans. Actuellement, je suis employée chez Bruno Matelas, une startup de vente de matelas en ligne. Après mes études de communication et de marketing, j’ai eu la chance de travailler dans une des plus grosses entreprises françaises : La Poste ou plutôt la Banque postale car c’est à cette époque que la transition vers les services financiers a eu lieu. Travailler pour une si grosse entreprise aurait dû être un rêve pas vrai ?

Pas pour moi car la vie de bureau ultra hiérarchisée comme elle l’était dans le service où je travaillais était déprimante et frustrante. Après 2 ans de bons et loyaux services, je m’en suis donc allée tenter ma chance ailleurs, à Berlin plus précisément, la nouvelle capitale européenne des startups où le marché de l’emploi n’est pas si mal, en tout cas dans le domaine du marketing en ligne. Me voilà donc aujourd’hui ici pour partager avec vous 5 conseils pour s’épanouir en startup, cet univers passionnément impitoyable !

  • Sociabilité et ouverture d’esprit

Que l’on soit un petit nouveau dans la profession ou que l’on ait plusieurs années d’expérience, cela ne compte pas forcément dans une startup. Hiérarchie plate, auto-formation ou boss quelquefois (beaucoup) plus jeune que soi, voici des faits courants de ces jeunes entreprises. Une bonne occasion pour en apprendre plus sur soi-même et pour mesurer son professionnalisme car souvent il y a méritocratie et un junior peut être tout aussi compétent qu’un senior. Un autre côté très sympathique, qui n’est certes pas réservé exclusivement aux startups, est que l’aspect social est bien développé pendant et après les heures de bureau. Les soirées avec les collègues, les parties de  baby-foot où les déjeuners spontanés sont monnaie courante et  participent au bien-être et à l’intégration des employés. Et quoi de mieux qu’une super atmosphère de travail pour garder toute son énergie et son inspiration ?

  • Créativité et motivation

Faire partie d’une startup, c’est  aussi la chance d’apprendre directement auprès des entrepreneurs de ladite-startup, des personnes accessibles (parfois situées dans le même bureau que soi-même), passionnées par leur projet et forcément passionnantes. Avez-vous déjà quitté un emploi car votre enthousiasme et votre motivation du début s’étaient peu à peu volatilisés ? Avoir de nouveaux défis et de nouveaux projets vous stimule ? Se renouveler sans cesse, avoir une grande liberté d’expression et faire preuve de créativité fait partie de la culture des jeunes entreprises. Le fait que l’on demande aux employés d’exprimer leurs idées et que celles-ci puissent être adoptées propulsent  l’enthousiasme !  Il y a cette énergie et ce challenge quotidien, ce moteur qui vous tire de l’avant et vous apporte épanouissement et ambition. Ce qui nous amène au point suivant.

  • Flexibilité et pose de limite

À force d’être exalté en permanence, on peut tomber dans l’intempérance sans s’en rendre compte. Il faut alors poser des limites, savoir refuser certaines demandes pour se préserver et ainsi  concilier travail et vie privée. Quand je pense à flexibilité, cela ne doit pas rimer avec travail le week-end et horaires à rallonge. Il y a ce cliché inhérent aux jeunes entreprises qui suggère que chacun fasse des semaines de 130 heures comme Marissa Mayer, l’actuelle PDG de Yahoo. Ceci est peut-être vrai ponctuellement par exemple en période de lancement et pour le(s) fondateur(s) du projet.  Quand je pense à flexibilité, je veux dire qu’il faut parfois accepter de sauter d’un projet à l’autre ou de laisser tomber un projet en cours, d’être spontané et de faire preuve d’une grande adaptabilité. S’il fallait résumer par un certain parallélisme, il s’agirait finalement d’être souple mais pas pliant.

  • Être prêt pour l’aventure !

Rejoindre une startup, c’est faire preuve de débrouillardise et de patience. Tout n’est pas forcément  bien organisé et défini comme dans les grandes entreprises, et beaucoup de procédure devront être expérimentées sur le tard. Mais surtout:

Travailler pour une startup apporte la joie de mesurer directement les fruits de son travail et de participer au lancement d’une idée ou d’un concept.
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook

C’est un peu comme élever un enfant, le voir grandir et s’épanouir en tant qu’adulte. L’adage « On récolte ce que l’on sème » s’adapte si bien à ce milieu pour le meilleur comme pour le pire. Vous êtes un acteur du succès de votre startup, vous êtes indispensable à son fonctionnement et à son développement. C’est indubitablement un moyen efficace de valorisation personnelle.

  • Confiance en soi et dans l’avenir

La crise financière est là depuis plusieurs années, mais c’est surtout dans nos têtes qu’elle s’est installée durablement. Attention, je ne veux pas faire de morale ou dire que les conséquences (surtout financières) ne sont pas dramatiques pour de nombreuses personnes. Non, je veux dire que l’ambiance anxiogène est un frein à toute initiative. On entend souvent dire que 80% des startups ne survivront pas plus de 5 ans. Cette information a effectivement été vérifiée lors de l’éclatement de la bulle internet en l’an 2000 où 74% des startups des nouvelles technologies ont fait faillite. Mais selon de récentes données parues sur Le Figaro, les startups supporteraient mieux la crise que les autres entreprises et déposeraient moins le bilan que celles-ci. Certes les risques existent, mais c’est bien là  l’attrait de toute chose. Évidemment, je ne vous incite pas à rejoindre la première startup qui se présente à vous. Non, il faut bien sûr faire preuve de bon sens et se renseigner sur l’entreprise et ses produits. Si vous croyez au concept mis en avant, alors foncez !

Au final, on peut dire qu’il s’agit d’une expérience valorisante sur le CV et unique d’un point de vue personnel. Elle peut convenir à certaines personnes et pas du tout à d’autres, mais le mieux est encore d’essayer : n’hésitez pas à combattre les clichés pour vous faire par vous-même une opinion des startups. Et grâce à ces quelques astuces, j’espère que vous n’aurez plus peur de vous lancer !

 


-- Téléchargez 5 conseils pour s’épanouir dans une startup ! au format PDF (livret électronique) --


Cet article a été écrit par Un rédacteur invité

Des entrepreneurs et chefs de PME publient régulièrement leurs conseils et retours d'expérience sur ce blog. Si vous souhaitez vous aussi partager votre savoir en publiant un article sur notre site, visitez cette page : Comment publier un article invité. Publier ici un article invité est un excellent moyen de faire connaître votre expertise aux dizaines de milliers d'abonnés de notre newsletter, et d'augmenter le positionnement de votre site dans les moteurs de recherche !

"Abonnez-vous à la newsletter !"
Recevez les prochains articles et vidéos marketing directement par email ! Votre adresse email reste entièrement confidentielle et ne sera jamais partagée ou revendue.
On lun, in Marketing, by Un rédacteur invité
Tagged with:
 

Posez une question ou Laissez un commentaire



Autres pages sur ce thème

La recherche la plus fréquemment associée à cette page est 5 conseils pour s’épanouir dans une startup !.