Résultats de recherche pourdiversifier marketing web

Doublez l’efficacité de votre marketing par email, en 3 leçons

D
L’efficacité d’une campagne marketing par email tient principalement à son contenu !
L’efficacité d’une campagne marketing par email tient principalement à son contenu !

Pour qu’une campagne par email soit réussie, il faut qu’elle soit reçue et consultée. Cela peut paraître évident mais ce sont bien ces deux éléments sur lesquels vous devez vous concentrer. Pour commencer, il vous faut donc collecter un maximum d’emails de prospects et votre blog sera le meilleur endroit pour réaliser cette tâche. Dans un second temps, c’est le contenu de l’email lui-même qui se révélera efficace ou non. Venez donc découvrir trois points qui pourraient nettement valoriser l’efficacité de votre marketing par email. (suite…)

La relation avec vos abonnés, le ciment de votre marketing par email

L
Comment éviter que vos emails passent en spam
Ce n’est pas votre outil d’emailing qui détermine l’efficacité de vos campagnes email… c’est vous !

Cet article invité a été rédigé par David Hamon, de la plateforme francophone de formation vidéo AWeber.

Dans le marketing par email, il est devenu crucial de construire une relation étroite avec vos abonnés ou clients. Si vous ne le faites pas, vos communications par email en pâtiront, vos emails aboutiront de moins en moins dans la boîte de réception, mais plutôt dans le dossier « courriers indésirables ».

(suite…)

Comment augmenter efficacement les inscriptions à ma mailing-list ?

C
Un processus d’inscription trop long risque de dissuader les personnes à s’inscrire à votre newsletter.
Un processus d’inscription trop long risque de dissuader les personnes à s’inscrire à votre newsletter.

Cet article invité a été proposé par Marie Barroux

 En marketing B to B ou B to C, la newsletter reste le moyen idéal d’entretenir régulièrement le contact avec ses clients, prospects ou partenaires et ainsi promouvoir  un nouveau produit, un nouveau service, un nouvel outil,  une présence sur un salon, à un événement, une action promotionnelle, une réalisation, un chantier de renom ou encore une actualité institutionnelle majeure.

De très nombreuses entreprises ont désormais recours à ce type d’action. A titre d’exemple, Shopify, qui assure la création de boutiques en ligne sécurisées, propose sur chaque page, une zone destinée à l’inscription à une mailing-list (gérée par Mailchimp). Il est néanmoins indispensable d’optimiser la diffusion de cette newsletter et son taux d’ouverture pour que cette action de marketing direct soit la plus efficace possible.

(suite…)

Sujets abordés dans cet article :

marketeurs

Comment négocier un financement auprès d’une banque pour démarrer votre entreprise

C
Négocier un financement
N’oubliez pas qu’un crédit est toujours fondé sur la confiance, et que la confiance de votre banquier se mérite

Vous avez décidé de vous jeter à l’eau et de transformer votre passion en métier en créant votre entreprise ? A moins que vous vous lanciez en tant qu’entrepreneur web, une activité qui ne nécessite que peu de capitaux de départ,  vous aurez sans doute besoin d’un financement pour louer un local, acheter du matériel ou disposer de fonds de roulement. Voici nos conseils pour négocier avec succès un emprunt avec votre banquier.

(suite…)

Marketeur : vendre sur Internet ou construire un business ?

M

Cet article est le premier d’une série où vous allez apprendre comment multiplier le chiffre d’affaires de votre marketing web ou hors-ligne.

Quelque soit votre « étiquette » – entrepreneur, blogueur, association caritative, webmaster… la seule activité qui met du pain sur votre table, c’est le marketing.

Rien ne se passe tant qu’aucune vente n’a eu lieu. Tant que vous ne vendez pas, votre loyer n’est pas payé, vos factures restent en attente, vos enfants meurent de faim et votre femme vous regarde d’un oeil accusateur.

Mais avant de partager avec vous des techniques concrètes pour augmenter votre chiffre d’affaires, je vais faire une distinction.
Aux Etats-Unis, une véritable communauté s’est formée sous la bannière du « Marketing Internet. » Des dizaines de milliers d’Américains suivent ce nouveau rêve en s’inscrivant sur des forums et en se donnant le titre de « Marketeurs Internet. » Mon mentor Frank Kern vient même d’accepter de participer à un film documentaire (« Add to Cart » ) sur cette communauté.

Et ce phénomène de mode va sans doute arriver en France dans les 2 prochaines années. On lui donnera peut-être le titre d’infopreneur ou de web-entrepreneur.

Malheureusement,

Le « Marketing Internet » ça n’existe pas.
Malgré tous les gadgets, le jargon « 2.0  » et le buzz sur ce nouvel Eldorado…
Un Marketeur WEB c’est un Marketeur amputé de son véritable potentiel.

Si vous vous définissez comme "Marketeur Internet", alors vous êtes un peu comme l'homme de la photo : vous êtes amputé de vos vraies capacités, mais fier d'avoir des jambes électroniques "2.0".

La base du marketing est simple :  trouver un Média adapté pour communiquer avec le Marché, et y diffuser un Message de vente.

Les progrès offerts par le marketing « sur Internet »

Internet a permis d’ouvrir de nouveaux espaces de communication : résultats des moteurs de recherche, sites Web, email, Facebook.
Internet a aussi donné à des Marchés la masse critique qui empêchait auparavant de les rendre rentables. C’est le phénomène de la « longue traîne » – il n’y a peut-être qu’une personne sur 1 000 dans votre ville qui soit intéressée par le tressage subaquatique de paniers en osier, mais cette proportion sur les 20 millions d’internautes Français donne un Marché potentiel de 20 000 prospects.

Les dangers du marketing « sur Internet »

Si vous vous définissez comme « web-entrepreneur », ou marketeur Internet, vous limitez à la fois vos résultats actuels et votre réussite à long terme.

  1. En n’utilisant qu’un seul média comme unique source de prospects, vous vous fermez l’accès à des millions de prospects qui n’utilisent pas Internet pour faire leurs achats (même s’ils sont en ligne, même s’ils voient votre vidéo). 40% des Internautes restent méfiants face aux achats en ligne.
  2. En n’utilisant qu’un seul mode de paiement en ligne, vous fermez instantanément votre processus d’achat à des pays entiers ou de larges tranches de la population. Si vous utilisez uniquement Paypal, vous pourriez doubler votre chiffre d’affaires en possédant une plus large plate-forme de paiement comme Paybox. Je l’ai vu de mes yeux en 2009 sur l’une de mes activités. Si vous n’acceptez pas les chèques, vous pouvez augmenter de 10% au moins vos commandes en acceptant ce mode de paiement – et beaucoup plus si vous vous adressez à des prospects peu habitués au commerce en ligne : population non citadine, ou plus de 35 ans.
  3. En n’utilisant qu’un mode de contact de vos prospects (l’e-mail) vous perdez un volume incroyable de ventes additionnelles. 80% de vos clients et prospects ignorent vos emails. Ce ne sera pas le cas avec une campagne postale ou téléphonique bien orchestrée.

Le dernier risque que vous courez :
Qu’allez-vous devenir quand il n’y aura plus d’Internet ?

…Je plaisante bien sûr ! Internet ne disparaîtra pas du jour au lendemain. Tout comme le démarchage porte-à-porte et le Minitel, c’est un support de vente qui est là pour durer.

Mais plus sérieusement, quelle est la viabilité de votre business Internet face à une défaillance d’un des maillons de votre chaîne :

  • Que se passe-t-il si vous n’êtes plus positionné dans Google ?
  • Que se passe-t-il si votre compte Adwords est fermé ? Ou si Clickbank ferme ses portes en Europe ? Ou si aWeber met les clefs sous la porte ?
  • Que se passe-t-il si une nouvelle législation vous empêche de contacter vos prospects par email ?

Voici comment entrer dans la cour des grands, si vous voulez réellement atteindre votre potentiel en tant que marketeur.

Votre première étape est de vous protéger des points critiques de défaillance :

  • Toujours posséder une sauvegarde récente de vos données (bases de données, fichiers sources de vos sites, listes de contacts, prospects et clients)
  • Obtenir de vos clients les moyens de les contacter via plusieurs modes de communication : email, téléphone, et adresse postale.
  • Diversifier vos lieux de présence : être présent dans la presse avec une stratégie média, et expérimenter de nouveaux moyens de promotion – magazines, spots radios, ride-along avec les produits de vos concurrents.

Votre seconde étape : créer un effet de levier.

Pour développer de façon explosive votre chiffre d’affaires, il faut :

  1. Augmenter le nombre de clients,
  2. Augmenter le panier moyen par client,
  3. Augmenter la durée d’activité de vos clients et la fréquence de leurs achats.

Le meilleur moyen de progresser sur ces 3 axes est d’utiliser un Lancement Orchestré pour vos produits, mais il existe d’autres stratégies que je vais aussi présenter sur le site Le Marketeur Français.

Je vais développer dans les prochains articles des tactiques concrètes pour développer vos ventes en utilisant ces 3 pistes – sur Internet ET dans le « monde réel ».

En attendant, j’insiste sur le message principal de cet article :

Vous devez construire votre business sur Internet comme une véritable entreprise, si vous voulez réellement maximiser le résultat de vos efforts et courir le moins possible de risques sur le long terme.

Si vous souhaitez recevoir davantage de conseils pour vendre sur Internet, cliquez ici et indiquez-moi simplement à quelle adresse je dois vous les envoyer.

Sujets abordés dans cet article :

Warrior forum, Doubler son chiffre d'affaires sur internet, frank kern, technique pour augmenter le chiffre d\affaire, comment vendre sur web par la strategie de marketing, comment passer de marketeur a marketeur web, peut- on vendre une avec la stratégie, les technique pour augmenter le chiffre d\affaire, marketeur internet, procédé pour vendre sur internet çàà

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */