Etiquettemicro-entreprise

Comment créer et réussir sa micro-entreprise ?

C

Cet article a été proposé par Caddy du blog www.microentreprendre.com

innovation2
Avoir une idée d’entreprise, c’est apporter quelque chose aux autres tout en se procurant une rémunération via une activité commerciale.

Vous aussi vous allez réussir et vivre de votre entreprise !

Ensemble, nous allons examiner quelles sont les conditions primordiales de la réussite de votre micro/auto-entreprise.

Savez-vous combien de micro-entrepreneurs exercent aujourd’hui en France ?

Eh bien, je vais vous le dire !

En fait,  un peu moins de 1 million de personnes ; plus exactement au 31 décembre 2014 : 981 600 dont 291 500 en professions libérales et 690 100 en qualité de commerçants ou artisans.

Il se crée entre 20 000 et 25 000 micro-entreprises par mois ; alors pourquoi pas vous ?

Oui mais, un micro-entrepreneur, c’est avant tout un entrepreneur tout court, un chef d’entreprise.

S’il est aisé de monter son affaire en quelques clics (oui, j’ai bien dit en quelques clics), il n’en est pas moins crucial d’entreprendre dans le but de réussir.

En effet, même si vous voulez bien faire seul et même si c’est pour d’excellentes raisons, si vous n’appliquez pas les bons principes, si ne n’avez pas les bons outils, vous pouvez quand même aller droit dans le mur !

Alors vous allez vous posez les bonnes questions et par suite, vous doter des moyens efficaces, je vais vous guider pas à pas sur le chemin de la réussite.

Une leçon à retenir : le taux d’échec est très important. En effet 50% cessent leur activité dans les trois ans qui suivent leur démarrage d’activité.

3 raisons essentielles de la cessation d’activité

  1. Mauvaise gestion,
  2. Mauvais choix d’activité,
  3. Manque de chiffre d’affaires.

Je me rends quotidiennement sur les forums de micro/auto-entrepreneurs et croyez-moi, je suis stupéfait du manque total de connaissances de ces derniers. Le constat concerne aussi bien les débutants que ceux déjà en activité.

A la lecture de cet article, vous en apprendrez plus que 70% d’entre eux !

Enfin, soyons modestes, vous devrez approfondir tous les points abordés, mais vous en aurez le canevas.

A vous de choisir, je vous conseille le chemin vers la réussite !!

(suite…)

Micro-entreprise : c’est quoi?

M
startup
La micro-entreprise est idéale pour lancer son activité grâce à des formalités hyper simplifiées et des déclarations allégées.

Cet article a été proposé par Caddy du blog www.microentreprendre.com

Vous envisagez d’être votre propre patron, vous allez devenir Web entrepreneur ou tout simplement vous allez gagner de l’argent sur Internet.

Vous aller devoir mettre en place une structure juridique afin d’être en règle avec les administrations.

Il existe différentes possibilités; je vais vous indiquer la meilleure, la plus simple, la plus utilisée dans ce cas d’espèce.

 

La création d’une micro-entreprise.

Micro-entreprise : c’est quoi?

C’est d’abord et avant tout une Entreprise Individuelle (E.I). Attention, il s’agit du statut juridique.

Le régime sera celui de la micro-entreprise.

Cette entreprise individuelle fera l’objet d’une immatriculation obligatoire, en fonction de l’activité exercée :

  • au répertoire des métiers,
  • au registre du Commerce,
  • auprès du CFE de l’Urssaf pour les professions libérales, plus auprès de l’Ordre professionnel pour les professions réglementées.

 

En cas d’activités mixtes : plusieurs immatriculations seront requises.

Actuellement, il n’y a plus lieu de faire la distinction entre micro-entrepreneur et auto-entrepreneur, en effet, à compter du 1er janvier 2016, il n’existera plus qu’un seul régime : celui de micro-entrepreneur.

 Le micro-entrepreneur bénéficie du régime le plus simple qu’il soit.

Il permet un démarrage d’une activité en quelques clics, avec des formalités allégées et des obligations peu contraignantes.

  (suite…)

Micro-entrepreneur : quelles erreurs éviter

M
Article Kadi
Avant de lancer son activité, même en tant que micro-entrepreneur, il est important de bien se renseigner et d’éviter les erreurs de gestion.

Cet article a été proposé par Caddy du blog www.microentreprendre.com

J’ai pour habitude de dire que la meilleure façon de gagner de l’argent est de ne pas en perdre.

Ceci vous semble comme une évidence !

Et bien, je vais vous donner des preuves contraires en vous listant des erreurs qui peuvent vous coûter  beaucoup d’argent.

Alors, comme le dit si bien le proverbe « un homme averti en vaut deux ».

Je me propose donc de vous avertir au mieux et ainsi de vous permettre de ne pas perdre de l’argent inutilement après lecture de cet article.

Je suis certain que vous ne trouverez nulle part ailleurs autant de conseils et astuces afin d’éviter les « arnaques », oui, j’ai bien dit.

Mais je vais aussi vous évitez les fautes commises quasiment par tous les débutants voire également par les anciens dans la gestion d’entreprise.

Pour une lecture aisée, je vais adopter un classement en deux parties distinctes, à savoir :

une partie listant les soustracteurs d’argent et l’autre des fautes internes.

Retenez en préambule, une chose importante : vous débutez, VOUS N’AVEZ RIEN A PAYER !

(suite…)

Micro-entrepreneur : votre régime d’appartenance

M
FINANCE2
La micro-entreprise a l’avantage d’être soumise à un régime d’imposition forfaitaire et bénéficie de formalités comptables et fiscales allégées.

Cet article a été proposé par Caddy du blog www.microentreprendre.com

Avant toute chose, mettons-nous d’accord sur une question de vocabulaire. En effet, plus de 99% des personnes confondent le statut et le régime d’appartenance.

Qu’est-ce que le statut juridique d’une entreprise?

On parlera de statut quand il s’agira de désigner la forme juridique d’une entreprise. Ainsi nous distinguerons deux types de statut :

  • l’entreprise individuelle (EI), personne physique,
  • la société (personne morale), comme la SARL, SA, SAS….

Votre statut sera celui de l’entreprise individuelle.

Qu’est-ce que le régime?

Votre régime d’appartenance est celui de l’auto/micro-entreprise. J’utilise volontairement et  indifféremment les deux termes:

  • la loi Pinel prévoit d’ici le 1er janvier 2016 un alignement des deux régimes (micro et auto-entreprise et plus qu’une seule appellation: MICRO-ENTREPRISE.
  • l’INSEE a d’ores et déjà décidé de ne plus utiliser que le terme de micro-entreprise,
  • l’administration fiscale utilise encore le terme d’auto-entrepreneur essentiellement pour désigner ceux qui ont opté pour le prélèvement libératoire.

(suite…)

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */