Etiquettepublicité

Comment faire revenir les acheteurs potentiels vers votre site

C
Retargeting et reciblage publicitaire Facebook par Amazon
Le reciblage devrait être la première dépense publicitaire, pour la plupart des TPE et PME.
Savez-vous quel pourcentage des visiteurs de votre site n’achètent aucun produit lors de leur première visite ?
Ce pourcentage est énorme. Il est quasiment toujours supérieur à 90%. (Les seules exceptions que j’ai pu voir, sont des sites obscurs et si peu visités, que l’unique visiteur dans la semaine est quelqu’un qui était hyper motivé à venir trouver quelque chose à acheter !)
Pour beaucoup de sites Internet, le pourcentage de « non-acheteurs » oscille autour de 95% pour des produits d’entrée de gamme : si vous faites « 5% de taux de conversion » pour un produit à 20 euros, alors cela veut dire que 5 visiteurs sur 100 achètent, et les autres s’en vont.
Et le taux de conversion pour des produits plus chers, qui ne sont pas un achat « impulsif » mais un achat réfléchi, tend en général vers 1% – donc 99% des visiteurs s’en vont sans acheter.
La question que vous devez donc vous poser, est logiquement :
« Comment faire pour faire revenir ces non-acheteurs ? »
Car, pensez-y :
Si vous faisiez 5% de taux de conversion, alors si vous arrivez à faire revenir 1% de ces non-acheteurs, et qu’ils valident leur achat lors de cette seconde, ou troisième visite, vous avez augmenté de 20% vos ventes !
Et si votre taux était justement de 1%, alors faire revenir 1% des non-acheteurs vous fera doubler votre chiffre d’affaires... ou du moins, le multiplier par 1,99 !
La solution classique à ce problème était de capturer les coordonnées de vos visiteurs (via un « formulaire de capture ») pour pouvoir les recontacter par email, au sein d’une newsletter.
C’est un sujet que j’ai déjà abordé dans de précédents articles ( http://www.devenir-entrepreneur-web.com/decuplez-vos-ventes/ ) et aujourd’hui, les plus gros sites marchands du Web s’y sont également mis.
Mais il existe depuis peu, une autre solution.

(suite…)

Comment choisir votre mode de communication (mp3)

C

J’ai été interviewé il n’y a pas si longtemps par Daphné De Rochas, une jeune femme qui s’est lancée dans un projet ambitieux : réunir les conseils de nombreux experts pour rendre la vente accessible à tous.

Elle a regroupé l’ensemble des conseils des experts dans un cours nommé « Communiquer Pour Vendre« , un cours très intéressant et abordable – et sans jargon marketing !

Sur ma demande elle a accepté, pour faire connaître son travail, que je diffuse gratuitement une des sessions de son cours à mes clients pendant un temps limité.

Des conseils d’expert pour lancer votre projet :

Choisissez votre mode de communication (séminaire audio)

Je vous présente les possibilités qui s’offrent à vous pour communiquer autour de votre produit. Je vous donne également des conseils pour vous aider à faire le choix le plus adapté.

Au sommaire de cette interview, découvrez:

  • 3 façons de créer le contact avec votre prospect
  • 3 critères pour choisir la modalité la plus adaptée
  • Des conseils pour être efficace rapidement

(suite…)

Revenus de ce blog pour Août – 10 455 €

R
[Remarque importante : si vous possédez un site web, une newsletter ou un blog, qui a un public d’entrepreneurs, alors mon programme d’affiliation va vous intéresser.]

Dans cet article, je participe pour la dernière fois à la mode de publier les revenus mensuels du blog. Je vais donc tout d’abord vous indiquer les chiffres réalisés par ce blog « Le Marketeur Français ». Je possède de nombreux autres blogs, dont un consacré justement au blogging professionnel.
Comme je suis tout-à-fait conscient que ces chiffres sortent de l’ordinaire, j’explique également dans cet article certaines de mes sources de trafic, et je fais quelques précisions importantes qu’aucun web-marketeur n’annonce publiquement.

Soyez attentif, je pense que cet article va énormément vous intéresser si vous avez le projet de vendre grâce à Internet.

Les chiffres

 

4 251 visites, 9 549 pages vues

Comme vous pourrez le voir sur le graphique, l’activité du blog a été essentiellement concentrée sur la seconde moitié du mois d’Août (à partir du 16). J’ai notamment posté sur le blog un article (le seul du mois d’Août !) annonçant une conférence vidéo, mais j’ai surtout mis quelques-uns des articles du blog en page de remerciement de l’inscription à ma formation Séduire Le Client.

Ceci est important : quel que soit l’entonnoir marketing que vous avez développé sur votre site ou votre point de vente, vous devez clairement indiquer au prospect la prochaine action à entreprendre. Ne le laissez pas dans une impasse. Si votre page de remerciement après une inscription à votre newsletter dit juste « Merci ! » alors vous avez clairement raté une occasion en or d’apporter davantage de valeur ajoutée au visiteur – par exemple en lui vendant votre produit, ou en l’invitant à lire vos meilleurs articles (qui, eux, vendent le produit !)

2 200 inscrits à la newsletter

Au cours du mois d’Août, j’ai franchi la barre des 2 000 abonnés. Attention, la plupart de ces abonnés ne viennent pas du blog  : je n’ai pas 2 200 abonnés pour 4 200 visites; c’est l’inverse, la plupart des visites du blog sont les nouveaux abonnés qui visitent le blog après avoir saisi leur email.

Maintenant, passons au vrai chiffre croustillant. A partir de ces 2 200 prospects j’ai réalisé au cours du mois d’Août (plus exactement au cours des 10 derniers jours)…

10 455 € de ventes entre le 22/08 et le 30/08

Voici comment se déclinent ces dix mille euros de vente.
Pendant la dernière semaine d’Août, j’ai accepté quelques dizaines d’inscriptions pour ma formation marketing.
(Ne cherchez pas de lien sur ce blog ou ailleurs, les inscriptions sont fermées pour le moment)

Mais je ne compte ici que les inscriptions directement générées du fait de l’existence de ce site/blog « Le Marketeur Français ».

En l’occurence, 1 personne a acheté le cours via le lien d’un affilié qui m’a connu grâce à ce blog. Et 4 entrepreneurs qui sont des lecteurs de ce blog ont aussi décidé d’investir dans cette formation, directement après avoir suivi les liens provenant du blog.

Au tarif de 3 paiements de 697 euros chacun, cela représente 5 * 3 * 697 = 10 455 €.

Mais évidemment, puisque vous suivez avec attention, vous réalisez que puisque ces clients règlent en 3 fois, le montant réellement déposé en banque à ce jour est de « seulement »…

3 485 € encaissés

Entrons dans le détail un instant, c’est important.
La plupart des marketeurs du Web français (c’est encore pire aux Etats-Unis) ne connaissent rien au monde de l’entreprise, et ont tendance à annoncer des chiffres astucieusement choisis pour impressionner le chaland.

Le grand classique est d’annoncer les ventes « brutes » toutes taxes comprises. Mais personnellement, j’ai un goût limité pour l’argent virtuel.

Puisque mon entreprise est immatriculée en France et paie la TVA, le véritable volume généré en Août est donc « amputé » de 19,6% (je considère cela comme une donation de six cent euros pour entretenir les écoles).
Ce qui nous amène au chiffre réel de 2913,88 € générés par le blog pour le mois d’Août.

Maintenant, laissez-moi vous indiquer quel as j’avais dans ma manche pour booster ces chiffres. Souvenez-vous, j’ai insisté sur ce blog sur la nécessité de construire une entreprise solide au lieu de faire votre marketing au hasard. Je connais mes chiffres. Je connais l’efficacité de ma campagne marketing. Ce qui m’a permis d’investir avec confiance…

1 210,33 € de frais publicitaires

J’aime bien le blogging. J’aime bien l’idée de pouvoir démarrer une startup sans investissement financier de départ, avec juste un clavier et un rêve en tête.

Mais dans le monde réel, il faut savoir investir intelligemment pour avoir un retour sur investissement concret. (vous avez déjà entendu parler de retour sans investissement ?)

La majorité du trafic de ce blog est payant. Une partie non négligeable vient du réseau Google Adwords, une autre partie vient de partenaires stratégiques et d’affiliés. (si vous voulez rejoindre mon programme d’affiliation et toucher d’imposantes commissions tout en recommandant des formations de qualité, consultez cette page. Je viens de signer un chèque de 5 382 € à un affilié pour ce même mois d’Août. Je sera ravi de vous envoyer des commissions de cette taille, ou même des montants encore plus imposants !)

J’aurais pu attendre de voir le traffic de ce blog augmenter « tout seul » par la qualité du contenu – cela arrivera petit à petit. Mais comme aime à le répéter l’impétueux Jordan Belfort, « la seule façon de devenir riche, c’est de le faire rapidement ! » Après tout, si vous touchez 25 000 € par an pendant une carrière de 40 ans, cela ne fait pas de vous un millionnaire n’est-ce pas ?

J’ai donc décidé d’accélérer la croissance de ce site – et avec un retour sur investissement mesurable et qui continuera de s’améliorer dans les prochains mois.

Oh, un aveu avant de terminer – je vous ai caché quelque chose.

Je n’ai comptabilisé dans cet article que les ventes de produits effectuées au cours du mois d’Août via le trafic de ce blog.

Je n’ai pas comptabilisé les ventes de services de consulting…
Comme le contrat de plusieurs dizaines de milliers d’euros signé en Août, posé sur mon bureau.

Je n’entrerai pas plus dans le détail ici, car j’ai fait un « prix » à ce client par rapport à mon tarif actuel parce que son projet m’intéressait… et je préfère éviter d’afficher des prix discount où que ce soit sur mon site.

Mais c’est quand même un plaisir dont je ne me lasse pas… recevoir des chèques à 5 chiffres (avant la virgule) dans ma boîte aux lettres.

Souvenez-vous, en tant que nouvel entrant sur un marché vous devez entrer sur ce marché par le haut. Toute autre stratégie risque d’être une lourde perte de temps.
J’ai publié cet article dans l’unique but de donner un exemple d’entrée sur le marché par le haut. Quelle ancienneté pour ce blog ? 3 mois. Combien d’articles sur ce blog ? une dizaine. Quel meilleur exemple d’entrée par le haut sur le marché ?

Tiens, une petite parenthèse importante si vous rédigez ou voulez rédiger un blog :


Votre visiteur ne se soucie certainement pas de la fréquence de vos publications.
Les 10 articles de ce blog contiennent plus de conseils marketing solides pour construire une entreprise leader de son marché, que certains sites, livres, ou formations entières de marketing qui font des centaines ou des milliers de pages.
Quand vous créez du « contenu » (blog, site web, newsletter, brochure, courrier publicitaire) ne vous concentrez pas sur votre production – concentrez vous sur la valeur reçue par le prospect ou client.
Je reviendrai sur la création de contenu marketing à une autre occasion.

C’était la première et dernière fois que je publie les chiffres générés par ce site, si vous avez la moindre question n’hésitez pas à la poser ci-dessous.

Si vous possédez un site ou une mailing list que mes formations marketing peuvent intéresser, rejoignez dès aujourd’hui mon programme d’affiliation.
Et si vous voulez arriver en un temps éclair à une position de leader sur votre marché, et que vous êtes prêt à investir et vous consacrer à fond à votre projet, je peux vous aider. Cliquez ici pour me contacter (lisez bien les conditions auparavant !)

Sébastien

P.S – Encore une fois : les conseils concrets que je partage ici sont issus de mon expérience réelle et de celles de mes clients dans des dizaines de marchés différents, dont la grande majorité n’ont rien à voir avec le « marketing internet ». Je connais un entrepreneur qui applique ce type de stratégies… à la vente de chapeaux en paille tressés en Amérique du Sud !
L’activité principale de ma propre entreprise n’a rien à voir avec ce monde particulier des « cours de marketing ». N’imaginez pas une seconde que votre marché soit différent, ou que vous ne pouvez pas arriver à des résultats semblables dans votre secteur.

Sujets abordés dans cet article :

le marketeur français blog, chiffres vente chapeau france, je connais mes chiffres

Ouf… le web français se professionalise

O

Est-ce que le monde du blogging en France va évoluer au cours des 2-3 années à venir, et se professionaliser ?

Je viens de lire un article très intéressant sur Read Me I’m Famous, et c’est ce que l’auteur, Aurélien, semble penser.

Après avoir fait un peu le tour des blogs français sur l’entrepreneuriat et le développement personnel, mon avis est plutôt mitigé.

D’un côté, je reste convaincu que le blogging, en soi,  est un mauvais modèle économique :

  • Le flux d’entrée (le traffic) est limité, si le bloggeur ne fait appel qu’à des sources de traffic gratuit, ce qui est le cas pour 99% d’entre eux. Sans utiliser le PPC, l’affiliation au CPA ou une stratégie presse, les blogueurs se retrouvent à brasser le même traffic « recyclé » entre eux. Or si ce modèle (échanger du traffic) fonctionne très bien pour les marketeurs à grand succès, c’est parce que chacun profite des efforts des autres pour toucher du traffic « neuf ». Cela ne fonctionne que si chaque acteur du marché a sa propre stratégie traffic.
  • Les blogs (dans leur design par défaut) font partie des sites internet les moins efficaces. L’usabilité (en termes de marketing) d’un blog est très limitée, tout simplement parce qu’il y a trop de choses à faire sur un blog, trop de distractions – laisser un commentaire, faire un trackback, cliquer sur le lien dans l’article, revenir à l’accueil, aller voir le blogroll, lancer une recherche,changer de catégorie… le blogueur ne maîtrise absolument pas le trajet du visiteur sur son site – sauf dans le cas de très rares blogs très épurés, comme Blogueur Pro, celui d’Olivier Roland (qui mériterait tout de même d’être organisé selon un parcours d’apprentissage).
  • Et beaucoup d’autres raisons, selon moi, font du blog un système limité. Comme par exemple le fait que les blogueurs ont une très mauvaise répartition de leur activité, si on se penche sur ces efforts en jetant un oeil au « 80/20 ». J’y reviendrai certainement plus tard.

Mais d’un autre côté, il faut reconnaître un trait de caractère très particulier à notre blogosphère française : ses membres sont très soudés ET semblent ouverts à utiliser des méthodes nouvelles si elles ont fait leurs preuves.

Il y a quelques mois, j’ai dû lutter contre un certain blogueur pour lui démontrer qu’il devait mettre un formulaire d’inscription à sa newsletter en « lightbox » sur son site (autrement dit, l’afficher par-dessus le blog, forçant les visiteurs à faire le choix entre s’inscrire, ou fermer la lightbox pour voir le site). J’ai argumenté, râlé, tempêté, câjolé, usé des pires chantages et même secrètement jeté un sort vaudou à son site,pour qu’il accepte de faire l’essai.

A ce moment précis, j’étais convaincu  qu’on ne verrait jamais ce type de formulaire apparaître sur les autres blogs francophones… J’ai été plaisamment surpris – apparemment, le succès de cette méthode a fait des émules, et les blogueurs sont maintenant nombreux à disposer d’un embryon de mailing list pour communiquer sur leurs nouveaux articles.

A mon avis, c’est là que va se jouer le futur de la blogosphère « professionnelle » française :

  • Le développement de nouvelles sources de traffic,
  • et la véritable utilisation du pouvoir de l’email (pas de twitter, pas de facebook. mais c’est un autre débat)

Sujets abordés dans cet article :

read me im famous, readme im famous, read me im famous, les blogs avenir, readmeiam famous, read me i famous, avenir des blogs, read me I am famous, l\avenir du blog, aweber marketing

Les deux mots qui vendent le plus

L

Dans cet article, je vais vous révéler deux mots (que vous connaissez déjà ! mais que vous utilisez trop peu) qui peuvent multiplier l’efficacité de votre message marketing.

Nous sommes soumis à des centaines de messages marketing par jour. (certaines sources américaines estiment à 3 700 le nombre de messages publicitaires vus par un Américain moyen).

Et parmi tous ces messages, bien peu sortent de l’ordinaire. En fait, pour que notre message marketing soit efficace sur un prospect donné, il faut qu’il soit :

  • Ciblé sur le bon prospect
  • Accrocheur
  • Irrésistible
  • … et qu’il pousse à l’action.

Je reviendrai sur chacun de ces points dans un article différent, mais je voulais évoquer aujourd’hui deux mots qui peuvent rendre un message plus ACCROCHEUR.

Les grands publicitaires du XX » siècle (Robert Collier, John Caples…) ont vite découvert que plus on donne de détails sur le produit et l’offre, plus on vend. Voici le problème : plus on entre dans le détail, plus le message de vente devient LONG !

C’est ce qui donne ces pages de ventes sur Internet qui sont interminables…
Ces vidéos annonçant un nouveau produit, qui semblent durer des heures, à s’en demander si le publicitaire ignore que vous avez aussi une vie et des occupations…

Pour éviter de perdre l’attention du prospect, il faut que les toutes premières secondes du message marketing soient percutantes.

C’est ce qu’on appelle en marketing direct la « headline »… le titre de la page, en gros caractères, racoleur.

Il y a deux mots qui facilitent la tâche de tout marketeur ou publicitaire :

  • NOUVEAU, et
  • GRATUIT.

Peu importe le marché, nos prospects raffolent de nouveauté. On suppose toujours que la nouvelle lessive lave plus blanc que l’ancienne, que le nouveau superordinateur ira plus vite que l’ancien, que le nouveau coupé sport aura plus de puissance que l’ancien.

Tout ceci, en oubliant qu’on lavait déjà « plus blanc que blanc » il y a 25 ans, que Word n’a pas vraiment besoin d’être plus rapide, et qu’il y a de toute façons des limitations de vitesse sur la route.

Non, on oublie tout ça, parce que si c’est NOUVEAU :

  • On pourra pavaner devant le voisin
  • On a une justification à présenter à son époux/épouse pour dépenser ENCORE,
  • et on résoudra sûrement les problèmes de « l’ancienne version ».

Le meilleur exemple que j’ai jamais vu est à la fin de cette vidéo :

(Cliquez sur « View subtitles » pour afficher les sous-titres en Français)

Dans cette vidéo (que j’ai découverte sur l’excellent blog d’Olivier Roland), le publicitaire Rory Sutherland explique une stratégie incroyable utilisée par une marque de céréales petit déjeuner… je vous laisse la découvrir.

L’autre mot le plus efficace est GRATUIT.
Je lui consacrerai un article à part entière… C’est tout un art que de rentabiliser le mot « gratuit » et d’en tirer une fortune !

Sujets abordés dans cet article :

Mots accrocheurs, message marketing, de quel produit se raffole les français, mot accrocheur, phrase accrocheuse, robert collier, copywriting francais, LE MOT POUR FAIRE UNE PUBLICITE DE LA PETIT DEJEUNER, quest ce qui se vend le mieux, phrase accrocheuse pour vente

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */