N’ayez pas peur d’Adwords ! 6 erreurs clés à éviter pour bénéficier de la puissance de Google

N
Vous devez impérativement utiliser des mots-clés négatifs afin d'éviter d'apparaître sur des mots-clés inutiles.
Vous devez impérativement utiliser des mots-clés négatifs afin d’éviter d’apparaître sur des mots-clés inutiles.

Cet article invité a été proposé par Denis Fages, créateur du site  www.DenisFages.com.

Beaucoup d’entrepreneurs et même des e-commerçants ont peur d’utiliser Adwords. Effectivement, cela se comprend, car il est très facile et rapide de dépenser beaucoup d’argent sur Adwords sans avoir de résultats…

Mais ceci est uniquement dû à de l’ignorance !

Lorsque l’on apprend à utiliser correctement Adwords, on peut toucher des prospects extrêmement ciblés et obtenir une publicité dont le paiement à la performance garantit des résultats rentables.

E-commerçant durant sept ans (ChacunSonCafe.fr), j’ai dépensé des centaines de milliers d’euros sur Adwords… Mais j’ai généré des millions de chiffre d’affaires ! Je suis l’auteur d’un livre sur Adwords qui vise à vous aider de A à Z à créer correctement des campagnes Adwords et à les améliorer étape par étape : Le Guide d’optimisation de Google Adwords. Il s’agit d’une vraie formation Adwords pour moins de 30€ ! Afin de vous aider à comprendre Adwords, voici déjà les six erreurs à ne pas faire.

Première erreur fatale sur AdWords : Mal structurer votre compte et votre campagne.

Le concept fondamental à comprendre pour structurer correctement est d’associer intelligemment le trio mots-clés, annonce et page d’arrivée. Pour ne pas vous tromper, raisonnez à l’envers ! Imaginez pour chaque page d’arrivée les mots-clés qui devraient y parvenir, et  mettez-les dans un groupe d’annonces.

 

Deuxième erreur fatale sur AdWords : Mal sélectionner vos mots-clés.

L’objectif est de faire apparaître vos annonces suite à des requêtes tapées par de vrais prospects. Pas les autres ! Le problème consiste à être visible et à inciter des gens qui soient de véritables acheteurs potentiels à cliquer sur vos pubs. L’erreur classique est de miser sur des mots génériques, c’est-à-dire sur des requêtes composées d’un seul ou de deux mots. Généralement trop larges, elles sont impossibles à associer à un produit.

La recherche de ces mots-clés pertinents et rentables est facilitée par l’outil de suggestion de mots-clés proposé par Google.  La gestion pertinente des correspondances est vitale. C’est la façon dont Google étend l’affichage de votre annonce à des requêtes plus ou moins proches de ce sur quoi vous avez misé.

Requête large, « expression », [correspondances exacte] +Requête +large +modifiée…

Générer des listes de mots-clés uniquement en requête large

L’erreur classique et couteuse (donc à ne pas faire) est de ne pas comprendre parfaitement comment tout cela fonctionne, puis de générer des listes de mots-clés uniquement en requête large. Ne laissez pas Google  « ratisser large »… Cette « bonne idée » vous fera dépenser plus sans  aucune rentabilité ! Vous devez donc découvrir les mots-clés exacts utilisés et les expressions exactes utilisées, et éviter au maximum d’utiliser les requêtes larges et les requêtes larges modifiées.

 

Ne pas utiliser de mots-clés négatifs

Vous devez impérativement utiliser des mots-clés négatifs afin d'éviter d'apparaître sur des mots-clés inutiles.
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook
Ce qui aura là aussi un effet bénéfique sur votre taux de clics (CTR).

Le cœur du sujet, le « problème » fondamental sur AdWords, c’est la rédaction des annonces. La séquence et l’objectif sont les mêmes qu’en publicité.

Vous devez :

  • attirer l’attention,
  • faire passer votre message
  • et inciter à l’action (en l’occurrence, un clic sur votre pub).

Avoir de mauvaises landing pages

L’erreur suivante la plus désastreuse dans la gestion de campagnes AdWords consiste à avoir de mauvaises pages d’atterrissage. Votre prospect ne vous fera aucun cadeau ! Il n’aura aucun scrupule à vous avoir fait dépenser 0,80€ pour son clic… ou plus s’il ne trouve pas ce qu’il cherche. Moins de 5 secondes après être arrivé sur votre site il repartira (rebondira…) pour aller voir ailleurs.

Dans tous les cas il doit y avoir une suite logique entre :

1) La requête tapée par votre prospect qui exprime son besoin

2) Le message de votre pub AdWords

3) La promesse ou le message de la page d’arrivée.

 

Mal diriger les internautes

Une foule de « détails » détermine la qualité de vos pages d’arrivées. Mais la plus grosse erreur est de mal diriger les prospects. Le système d’enchères actuel avec le Score de Qualité est vraiment brillant. Il récompense vraiment la pertinence et repose sur la loi de l’offre et de la demande.

Avant d’augmenter votre CPC max, vous devez absolument étudier complètement le sujet et maitriser l’outil dans ses moindres détails, faute de quoi, vous allez gaspiller votre budget. Vous devez avoir des annonces très bien rédigées qui ont un bon taux de clic (CTR supérieur à 3%), qui sont donc associées à des mots-clés ayant un bon Score de Qualité (entre 7 et 10).

Ne vous fiez pas trop aux remarques de Google sur les CPC Max.
Ex : « Enchère insuffisante pour la première page.
Enchère première page estimée à 1,50 € »
Ceci vous incite bien entendu à monter votre CPC Max. alors qu’avec un excellent CTR et QS, ce CPC Max demandé n’est pas nécessaire.

En maitrisant l’ensemble de ses éléments, vous pouvez facilement créer des campagnes de pub rentables et attirer de vrais prospects qui se transforment en CA pour vous.

Apprenez toutes les subtilités de Google Adwords. Je me suis associé à la meilleure agence française sur Adwords et j’ai étudié et synthétisé les conseils de plus grand expert américain sur le sujet. Découvrez tout cela dans mon livre adwords. Vous bénéficierez de tutoriels (vidéo qui montrent comment appliquer les techniques d’optimisation clé).

Denis Fages est consultant web et marketing sur www.DenisFages.com

Au sujet de l'auteur

Un rédacteur invité

Des entrepreneurs et chefs de PME publient régulièrement leurs conseils et retours d'expérience sur ce blog. Si vous souhaitez vous aussi partager votre savoir en publiant un article sur notre site, visitez cette page :
Comment publier un article invité.
Publier ici un article invité est un excellent moyen de faire connaître votre expertise aux dizaines de milliers d'abonnés de notre newsletter, et d'augmenter le positionnement de votre site dans les moteurs de recherche !

Ecrivez un commentaire !

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */