Comment l’étiquetage contribue au succès d’un produit. | Le Marketeur Français

private-labeling

L’étiquetage est un point particulièrement important contribuant au succès d’un produit.

Cet article-invité a été proposé par Gaby Dupont

Dans le cas des nombreux produits commercialisés, l’habit fait bien souvent le moine. En effet, parmi les dizaines de produits disponibles dans une seule et même catégorie, ce sont bien souvent les différences d’emballage qui ont le plus de poids dans l’influence que ces produits ont sur les consommateurs, qu’elle soit positive ou négative. En effet, entre deux bidons de lessive liquide (par exemple), celui qui porte une étiquette bleue n’attirera pas le même type d’acheteur que celui qui porte une étiquette rose.

C’est entre autres pour cette raison que la conception d’étiquettes ou d’autres types d’emballages est un métier bien précis, faisant appel à des connaissances en psychologie, en stratégie de vente, ainsi qu’en art.

Cela dit, même pour ceux qui ne possèdent pas les moyens des grands acteurs de l’industrie agro-alimentaire et qui n’ont donc pas un budget démesuré à consacrer à la communication visuelle de leurs produits, il reste possible de faire des choix avisés en matière d’étiquetage, permettant de donner à l’article que vous souhaitez commercialiser les meilleures chances de succès.

Connaître son public cible

Il ne s’agit pas ici de cibler son public afin d’appliquer des prix différents en fonction de la clientèle, comme cela semble souvent être le cas pour les produits féminins, par exemple. Par contre, il est indéniable que certains produits, par nature, s’adressent plus volontiers à une catégorie particulière de consommateurs, bien que cela ne tienne souvent qu’à un détail.

L’étiquetage est un point particulièrement important contribuant au succès d’un produit.
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook

Par exemple, une boîte de biscuits fourrés au chocolat peut, selon la manière dont elle est commercialisée, s’adresser aussi bien aux enfants en quête de quelque chose de sucré pour le goûter qu’à des adultes cherchant à offrir à leurs convives une petite douceur pour accompagner leur café. Et cela sans que le biscuit lui-même soit essentiellement différent.

Il est donc important de déterminer quel type de marché correspond le mieux au produit que l’on propose, notamment en fonction de l’image que l’on souhaite donner à sa marque, et d’adapter le packaging comme il se doit.

Identifier ses arguments de vente

C’est un travail qui va de pair avec celui de déterminer le public cible. En effet, les arguments à mettre en avant dépendent toujours de la catégorie de consommateurs à laquelle on s’adresse. Il faudra donc mettre en évidence les éléments uniques de votre produit dans cette optique.

Une étiquette doit être un atout publicitaire. Un bon moyen d’appréhender la question est de se demander quelles sont trois idées clés que vous souhaitez faire passer à vos acheteurs potentiels par le biais de votre étiquette. Avez-vous une philosophie qui vous démarque de la concurrence, votre méthode de production est-elle différente, proposez-vous une plus grande variété du même type de produit, votre produit est-il plus sain que les autres produits de sa catégorie… ?

Communiquer un petit nombre de messages importants est plus efficace que de tenter d’attirer toutes sortes de consommateurs pour diverses raisons. Restreindre votre public cible peut paraître contre-productif, mais mieux vaut déterminer quelle catégorie d’acheteurs vous souhaitez convaincre efficacement plutôt que de tenter de vous adresser inefficacement à tout le monde.

Soigner son branding

L’image de marque est au cœur de toutes les préoccupations, et plus encore maintenant que le e-commerce a pris de l’ampleur, et chacun doit faire preuve d’originalité pour mieux se démarquer de la concurrence. Ce fameux branding a également toute son importance lorsqu’il s’agit de créer le packaging d’un produit.

Un bon point de départ est de penser à une dizaine d’expressions qui vous viennent immédiatement à l’esprit pour caractériser votre produit. Il peut s’agir d’adjectifs simples, mais également de sensations ou d’idées. Demandez ensuite à des collègues ou à d’autres personnes qui connaissent bien votre produit de dresser leurs propres listes, que vous pourrez ensuite comparer à la vôtre pour déterminer quels sont les concepts qui reviennent le plus, et donc ceux sur lesquels vous devriez concentrer vos efforts.

Vous saurez ainsi si vous devriez réaliser une étiquette sophistiquée, amusante, sobre, etc. Ceci valant aussi bien pour le design lui-même que pour les éléments textuels. Vous n’emploierez pas le même vocabulaire selon que vous vous adressez à des enfants, à des adolescents, à des femmes, à des professionnels…

 Choisir le bon format

Selon l’application finale à laquelle vous destinez vos étiquettes, le format pourra être très différent, comme vous pouvez le voir sur la page suivante : http://www.quicklabel.fr/end-use-applications/index.html.

De ce fait, il est important de faire le bon choix en matière de design, afin que le rendu corresponde bien à l’image que vous souhaitez donner de votre entreprise et de votre produit.

Ainsi, dans le cas d’un produit dont l’utilisation ne nécessite que quelques instructions de mise en garde mais se passe de véritable liste d’ingrédients ou de descriptions détaillées (une bougie, par exemple), il est logique de concentrer son attention sur l’esthétique de l’étiquette.

Par contre, si vous commercialisez un produit alimentaire, vous devrez sans doute inclure une deuxième étiquette au dos du produit permettant d’accommoder toutes les informations devant légalement figurer sur l’emballage, sans pour autant mettre de côté l’aspect visuel.

Enfin, dans le cas de produits destinés à des grossistes, de produits pharmaceutiques, d’ingrédients de base, etc. c’est l’information qui doit prévaloir. Le choix esthétique sera donc très secondaire.

Choisir les bons outils

Lorsque l’on fait le choix de créer soi-même ses étiquettes, la suite logique est de les imprimer en interne également. Ainsi, on a le contrôle total sur sa production et on peut même décider de faire plusieurs essais sans engager le moindre coût additionnel. Mais pour permettre un résultat de qualité, il est nécessaire de s’équiper d’une imprimante à étiquettes capable d’offrir un rendu professionnel sans pour autant impacter négativement votre rythme de production. Il existe des spécialistes, comme Quicklabel.fr, qui proposent des imprimantes à étiquettes spécialement conçues pour une utilisation en entreprise.

Selon le rendement dont vous avez besoin, il peut être préférable d’investir dans plusieurs appareils. Mais bien souvent, la grande flexibilité des imprimantes à étiquettes professionnelles suffit à couvrir tous les besoins en impression d’une PME, puisqu’il est possible de programmer le logiciel pour que différentes étiquettes soient imprimées au cours du cycle sans aucun ralentissement du rythme d’impression, et sans la moindre étiquette perdue.

 


-- Téléchargez Des astuces pour un étiquetage plus efficace au format PDF (livret électronique) --


Cet article a été écrit par Un rédacteur invité

Des entrepreneurs et chefs de PME publient régulièrement leurs conseils et retours d'expérience sur ce blog. Si vous souhaitez vous aussi partager votre savoir en publiant un article sur notre site, visitez cette page : Comment publier un article invité. Publier ici un article invité est un excellent moyen de faire connaître votre expertise aux dizaines de milliers d'abonnés de notre newsletter, et d'augmenter le positionnement de votre site dans les moteurs de recherche !

"Abonnez-vous à la newsletter !"
Recevez les prochains articles et vidéos marketing directement par email ! Votre adresse email reste entièrement confidentielle et ne sera jamais partagée ou revendue.
On jeu, in Marketing, by Un rédacteur invité

Posez une question ou Laissez un commentaire

2 Réactions à “Des astuces pour un étiquetage plus efficace”

  1. Bonjour,

    A titre personnel, je me rends compte que les étiquettes ont un rôle fondamental dans les choix des produits que l’on achète au quotidien. Prenez deux produits et collez-y deux étiquettes différentes : Les acheteurs se dirigeront naturellement vers un produit et pas l’autre.

    Je pense que c’est la même chose avec un blog. Deux blogs avec le même contenu mais une mise en page différente peuvent faire partir le visiteur et captiver ce même visiteur sur l’autre blog.

    Autrement dit : La forme est aussi importante que le fond !

    Nicolas Bazard

    • Sandrine dit :

      Je suis 100% d’accord avec Nicolas.
      Graphiste de formation, je sais que chaque choix visuel doit être opéré avec réflexion. Lla police de caractère utilisée, les formes, les couleurs, renvoient à des symboliques et à des valeurs que le “consommateur” (au sens large) va interpréter, sans même s’en rendre compte.

      Le problème aujourdh’ui c’est qu’avec la démocratisation de l’outil informatique, tout le monde s’improvise graphiste ou webdesigner.



Autres pages sur ce thème

La recherche la plus fréquemment associée à cette page est Des astuces pour un étiquetage plus efficace.