Comment écrire un texte de vente que vos clients ne peuvent pas s’empêcher de lire jusqu’au bout

C

 

Avant d’écrire un texte de vente, prenez cependant un moment pour vous représenter vos prospects.
Avant d’écrire un texte de vente, prenez cependant un moment pour vous représenter vos prospects.

Ecrire un texte de vente peut sembler fastidieux et difficile. Et pourtant, c’est une étape obligatoire pour convaincre des prospects d’acheter vos produits ou d’avoir recours à vos services. Un texte de vente ne doit pas seulement présenter les avantages de votre produit ; il doit convaincre vos lecteurs de passer à l’acte. Pour vous faciliter le travail, nous avons mis au point une méthode permettant d’écrire des argumentaires de vente clairs, uniques, et convaincants.

Avant l’écriture…

1)      Mettez votre message noir sur blanc. Sur une feuille de papier, résumez votre message de vente en une seule phrase. Vous pouvez par exemple écrire « Mon but est de convaincre la société Y d’acquérir mon logiciel », ou « Mon but est de vendre mon ebook aux lecteurs de mon blog ».

2)      Décidez de votre stratégie. Prenez une autre feuille de papier : celle-ci vous servira à décider, si besoin est, de la stratégie à utiliser pour arriver à votre but. Encore une fois, limitez-vous à une seule phrase. Vous devrez y expliquer, très simplement, comment vous allez pousser les prospects à passer à l’acte ; par exemple : «  Les lecteurs de mon blog vont acheter ma méthode d’apprentissage de l’espagnol parce qu’ils ont été intéressés par les vidéos que j’ai postées sur mon blog depuis le début de l’année ».

3)      Dressez un plan. Ce n’est pas une étape obligatoire ; certains préfèrent, une fois l’idée directrice d’un message de vente trouvée, de se lancer directement dans la rédaction, quitte à relire et à corriger le texte maintes fois. Si écrire vous angoisse et que vous n’avez pas confiance en vous, déterminer un plan ou une structure peut vous aider à « débloquer » votre plume.

 

Le brouillon

C’est le moment de se lancer : écrivez, écrivez, écrivez…  laissez vos idées prendre place sur la page. N’ayez pas peur des imperfections et des fautes, vous reviendrez de toute façon sur votre texte pour le lire et l’améliorer. Suivez tout de même ces précieux conseils, qui vous permettront de capter au maximum l’attention de vos lecteurs :

4)      Restez simple. Votre texte doit être clair et concis. Ne décidez pas à l’avance d’une longueur minimum ou maximum, mais souvenez-vous que la simplicité de votre message, défini dans l’étape 1, doit sauter aux yeux de vos lecteurs.

5)      N’ayez pas peur de la provocation.  Le titre, la formule d’accroche ou la première phrase de votre texte doit absolument interpeller votre public cible. Commencez avec une question, un défi, une idée inédite, quelque chose qui va pousser les prospects à lire votre texte jusqu’au bout.

6)      Prenez en compte votre public cible. Si votre message et votre stratégie sont bien définis, ce qui est essentiel pour passer à l’écriture de votre texte de vente, vous savez parfaitement à qui vous vous adressez.

Avant d’écrire un texte de vente, prenez cependant un moment pour vous représenter vos prospects.
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook
Imaginez ce à quoi ils peuvent ressembler, s’ils ont fait des études supérieures, s’ils ont un sens de l’humour ou non, etc. Non seulement les mots vous viendront plus facilement, mais ils seront adaptés à votre public cible, puisque l’on ne s’adresse pas de la même manière à des gens qui ont fait Sciences-Po qu’à des médecins ou à des commerciaux.

7)      Trouvez votre style. Il est essentiel que vous restiez vous-même ; écrivez comme vous parlez, et évitez les mots prétentieux ou compliqués que vous n’employez jamais dans la vie de tous les jours. L’authenticité est primordiale ; elle vous rendra crédible et vous permettra d’exposer vos idées en toute simplicité.

8)      La sobriété avant tout. Un conseil que l’on ne répètera jamais assez… Les textes que l’on a du mal à lire sont souvent trop écrits : il y a trop de mots superflus, et les phrases sont trop longues. Que vous écriviez un roman, un article de blog ou un texte de vente, la simplicité est votre meilleure amie. Utilisez le moins d’adverbes possible, remisez au placard la voie passive, trop lourde, et préférez-lui la voie active, simple et directe. Privilégiez les phrases courtes et limitez-vous à une idée par phrase. Si vous devez insérer des phrases plus complexes dans votre texte, variez la longueur des phrases.

9)      Choisissez bien vos mots. La langue française compte  des centaines de milliers de mots, et vous devez sélectionner les plus efficaces. Privilégiez les mots courts et simples, en fuyant le jargon et les termes compliqués que seule une poignée de prospects sera en mesure de comprendre. Ne noyez pas votre texte de clichés, et employez des mots spécifiques : par exemple, au lieu de « chien », écrivez « labrador », et utilisez « Boeig 747 » au lieu de « avion ». De la même façon, évitez les auxiliaires « être » et « avoir », à remplacer, si c’est possible, par des verbes plus précis. Abstenez-vous au maximum d’employer les adverbes « très » et « beaucoup » ; « très froid » deviendra ainsi « glacial », et « très grand » « immense ». Métaphores, images et exemples sont quant à eux absolument nécessaires pour rendre votre texte plus vivant et pour en faciliter la compréhension.

 

Et maintenant, la relecture…

10)   Relisez, coupez, corrigez. L’étape de la relecture est cruciale ; changez l’ordre des mots, supprimez-en, coupez les phrases en deux, remplacez les répétitions par des synonymes…  Fautes d’orthographe, mots superflus et phrases trop longues doivent disparaitre. En ce qui concerne la ponctuation, souvenez-vous que, encore une fois, « less is more » : parenthèses, points d’exclamation, de suspension et guillemets doivent être utilisés par parcimonie. Faites lire votre texte à un proche ou à un collègue, et prenez en compte ses critiques.

11)   Faites une ultime relecture. Reprenez les feuilles où vous avez écrit votre message et votre stratégie, et comparez-les avec votre texte de vente : celui-ci doit exposer clairement votre idée de départ et pousser les prospects à passer à l’action.

Un texte de vente doit être bien écrit pour être efficace, et simplicité et concision sont les clés du succès en matière d’écriture. Pimentez votre texte de quelques métaphores et d’exemples concrets ; votre texte gagnera en vie et en clarté et vous séduirez davantage de clients. Et vous, quelle est votre méthode pour écrire des argumentaires de vente à succès ? Racontez-nous vos astuces dans les commentaires ci-dessous !

 

Au sujet de l'auteur

Marie F.

Contributrice régulière du blog Le Marketeur Français, Marie s'est fixé pour mission de provoquer la réflexion et partager des conseils simples et efficaces pour développer votre entreprise !

Déjà un commentaire

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */