Entrepreneurs : Comment créer la vie que vous méritez

E

Le facteur numéro un pour réussir votre projet d'entreprise est ne pas craindre de faire des essais.Cet article invité a été rédigé par Michael Ferrari. Michael a créé le blog Esprit Riche en 2007 avec un but : changer le point de vue que nous avons sur l’argent, et lui donner sa place en tant qu’outil pour créer la vie que l’on veut vraiment au lieu de se satisfaire de ce que l’on a.

2 principes à connaître pour avoir davantage de pouvoir sur votre vie

En tant que blogueur parlant d’argent ET de développement personnel je me trouve souvent à la croisée des chemins car vous le savez sans doute : pour créer le style de vie que l’on veut, il faut à la fois avoir les revenus financiers et avoir l’état d’esprit et la posture nécessaire.

Si vous négligez l’un de ces aspects, vous pouvez vous retrouvez avec de l’argent mais peu de satisfaction dans votre vie. Je sais que lorsqu’on manque d’argent, l’on se dit « Mais j’aimerais avoir ce problème ! » alors que votre vie peut être très difficile si vous avez négligé votre santé ou vos relations personnelles en investissant toute votre énergie pour gagner de l’argent.

L’inverse est plus courant : vous souhaitez augmenter la qualité globale de votre vie en exerçant une activité qui vous plaise vraiment, vivre dans un lieu qui correspond à vos aspirations ou être bien entouré mais vous n’avez pas les moyens financiers d’y arriver.

L’impuissance apprise

Pour arriver à ouvrir des possibilités et inverser une tendance de vie qui ne me convenait pas, j’ai consacré des années à étudier les mécanismes sociaux et psychologiques qui font que l’on s’enferme parfois tout seul dans une vie qui ne nous convient pas et surtout que l’on a du mal à en sortir sans aide extérieure.

L’un de ces mécanismes s’appelle l’impuissance apprise et vous allez voir les effets dévastateurs qu’il a sur notre vie.

Tout commence avec des souris. Dans une expérience menée en laboratoire, les chercheurs ont utilisé des souris pour vérifier une hypothèse sur le comportement humain. Cette hypothèse dit : « au bout d’un certain temps, l’être humain fini par intégrer le fait qu’il est impuissant et l’accepte malgré les inconvénients voir les souffrances que cela engendre ».

Dans cette expérience, les souris sont placées dans une cage. Dans une autre cage reliée par un couloir électrifié se trouve de la nourriture. Ce que les chercheurs observent, c’est qu’avec le temps et malgré les douleurs engendrées par les décharges électriques les souris finissent par ne plus chercher à éviter la douleur ou même par hésiter lorsqu’elles empruntent le couloir.

Je sais que vous n’êtes pas une souris et que vous pensez être plus malin que ça. Je sais aussi que si l’on me demande de me classer de 1 à 10 en tant que conducteur, je vais avoir tendance à me voir comme un peu meilleur que la moyenne (nous le faisons tous). Nous aimons croire que nous sommes un peu spéciaux et au-dessus du principe que je viens de présenter.

Prenons un exemple plus concret pour des humains : l’impuissance apprise c’est lorsque nous finissons par croire que nous sommes obligés de travailler jusqu’au moment où quelqu’un d’autre nous autorise à prendre notre retraite. C’est lorsque nous sommes absolument certains que la seule manière de gagner de l’argent est d’être salarié ou quand nous croyons que nous devons subir des trajets domicile-travail épuisants ou des horaires qui détruisent notre vie de famille.

Au début, tout ceci ne nous convient pas. Parfois cela nous révolte. Mais avec le temps nous l’intégrons comme étant une situation quasi normale. Nous ne voyons même plus les dégâts que cela cause.

Comprendre ce principe vous permet de remettre en cause beaucoup de choix que vous avez peut-être fait par défaut en vous disant « mais attends un instant ! ».

Je sais que je l’ai fait au tout début de ma vie professionnelle lorsque j’ai commencé avec un salaire de moins de 1000 € par mois (la preuve est ici). J’avais intégré que la vie est dure. C’était donc normal de galérer comme je l’avais vu faire autour de moi. Heureusement, j’ai dépassé cela il y a plus de 10 ans.

La question que je veux vous poser est celle-ci : qu’avez-vous accepté et qui ne vous convient pas ?

Que se passerait-il si vous reveniez sur ces choix un par un ?

Pour aller plus loin, je veux vous proposer un autre principe tout aussi important.

Le pouvoir de l’essai

Le facteur numéro un pour réussir votre projet d'entreprise est ne pas craindre de faire des essais.
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook

J’adore ce qui est simple parce qu’il est facile de s’en souvenir et de s’en servir le moment venu. Voici donc un autre principe capital (par souci de simplicité, je n’en ai choisi que 2), celui de l’essai.

Qu’est-ce qu’un essai ? C’est le simple fait de mettre en œuvre. De passer d’idée au projet. Alors quel est le rapport entre un essai et le fait de créer le style de vie que vous voulez ?

C’est inattendu de trouver cette idée ici mais voici ce qui la rend crédible et essentielle : lorsque vous ne savez pas ce que vous pouvez vivre cela reste un rêve flou. Et lorsque je dis savoir, je ne parle pas de l’intellectuel comme vous pouvez « savoir » faire un Tiramisu en me récitant la recette. Je parle de savoir au plus profond de vous ce qui inclut vos émotions.

Si vous connaissez par cœur la recette du Tiramisu et que vous la réalisez pour la première fois il y a de grandes chances pour que le résultat ne soit pas ce que vous pouvez faire de mieux. Et c’est normal car vous n’avez aucune expérience, vous n’avez aucun repaire. Vous n’avez pas d’émotions associées au goût et aux sensations de ce qu’est un bon Tiramisu (vous pouvez penser à votre plat préféré ça marche aussi !).

Donc tant que vous n’avez pas fait un essai, vous restez à un niveau virtuel finalement assez flou. Et plus ce que vous voulez est flou, moins il vous sera facile de l’atteindre. Vous serez moins motivé. Vous aurez moins d’idées pour mettre en œuvre votre projet. Vous serez moins persévérant. Et donc la petite graine que vous aviez en tête n’aura aucune chance de pousser car vous ne lui avez pas donné un terreau fertile.

Cela paraît simple non ?

Repensez à tous les projets que vous avez eus en tête et que vous n’avez jamais tentés. Que ce serait-il passé si vous aviez essayé d’en réaliser un, deux, trois ou quatre ?

Vous auriez eu un retour d’information. Certains ne seront pas faits pour vous, d’autres peuvent changer le cours de votre vie… si vous leur laissez une chance.

Je sais que l’une des citations qui revient souvent est de dire « fait ou ne fait pas, il n’y a pas d’essai » (Maître Yoda pour les connaisseurs). Et si j’aime l’engagement total, parfois cela peut échauder car l’on finit par se dire « soit je le fais à 100 %, soit je ne fais rien » et l’on finit par ne JAMAIS rien faire. Mais lorsque nous ne savez pas si votre projet est viable, lorsque vous n’avez pas d’idée sur la reconversion professionnelle que vous pourriez faire, lorsque vous n’avez que des idées mais rien de concret alors il vous faut faire des essais.

En utilisant le pouvoir de l’essai et en renégociant les zones d’impuissance apprise, vous avez un pouvoir beaucoup plus grand sur votre vie que vous ne l’imaginez.

Cet article invité a été rédigé par Michael Ferrari. Michael a créé le blog Esprit Riche en 2007 avec un but : changer le point de vue que nous avons sur l’argent, et lui donner sa place en tant qu’outil pour créer la vie que l’on veut vraiment au lieu de se satisfaire de ce que l’on a. Le constat de départ est simple : nous avons tous des rêves d’enfance, mais et en vieillissant nous tirons un trait sur ce que l’on veut vraiment vivre. Michael est le cocréateur du séminaire « Créez la vie que vous méritez ».

Au sujet de l'auteur

Un rédacteur invité

Des entrepreneurs et chefs de PME publient régulièrement leurs conseils et retours d'expérience sur ce blog. Si vous souhaitez vous aussi partager votre savoir en publiant un article sur notre site, visitez cette page :
Comment publier un article invité.
Publier ici un article invité est un excellent moyen de faire connaître votre expertise aux dizaines de milliers d'abonnés de notre newsletter, et d'augmenter le positionnement de votre site dans les moteurs de recherche !

Déjà un commentaire

  • vous avez raison, ce que j’ai remarqué, avoir un diplome ne veut pas dire que vous pouvez un bon entrepreneur, pour moi, l’essai et la volonté jouent un rôle très important. merci pour l’article.

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */