Les qualités essentielles pour réussir en tant qu'entrepreneur | Le Marketeur Français

Image-entrepreneur

Un bon entrepreneur doit avant tout être déterminé et savoir s’adapter aux situations.

Cet article-invité est proposé par Tsitohaina

S’il n’existe pas de profil prédéfini pour être un bon entrepreneur, il est tout aussi difficile de dresser une liste exhaustive des qualités que devrait posséder un parfait entrepreneur. À mon sens, voici quelques qualités qui peuvent faire la différence et vous faire rentrer dans le cercle des bons entrepreneurs.

Savoir s’adapter aux situations

Parfois, avoir fait de grandes études ne vous prépare pas à faire face à certaines situations, et tout n’est pas inscrit dans des livres. La théorie peut donc montrer ses limites, mais en tant que chef d’entreprise il est nécessaire de savoir appréhender les situations et de les analyser, sans perdre son sang froid. Ainsi, un chef d’entreprise doit être capable de s’adapter aux exigences/besoins du marché, de sa clientèle et de ses prospects. Cependant, ce serait une erreur de suivre aveuglément la manière de faire de ses concurrents, sous prétexte que leur méthode fonctionne. Il est important de se démarquer et si la possibilité se présente de devenir la référence. “Écouter les clients des autres est le meilleur moyen d’accroître sa part de marché ; mais écouter les visionnaires est le meilleur moyen de créer de nouveaux marchés” – Esther Dyson, fondatrice d’EDventure Holdings.

Avoir de la détermination

La détermination permet à un entrepreneur d’avancer et d’avoir la volonté nécessaire pour réaliser ses objectifs. Selon Jack Welch  qui fut président du groupe General Electric de 1981 à 2001 : “La responsabilité incessante d’un leader, c’est de supprimer tous les détours, toutes les barrières pour s’assurer que la vision est claire, puis réelle.”

Cependant, même s’il est important de faire face aux difficultés et d’accepter les échecs, les défaites ; une trop grande obstination peut être néfaste. Un bon entrepreneur doit savoir à quel moment il est nécessaire de s’arrêter, sinon il risque de rentrer droit dans un mur, en entrainant sa société, ses collaborateurs. Avoir foi en ses projets, être passionné c’est bien, mais il est indispensable de connaître ses limites.

Avoir le courage de prendre des risques

Selon Mark Zuckerberg, CEO de Facebook : “Créer de grandes choses signifie prendre des risques.” Devenir entrepreneur n’est pas pour les personnes qui apprécient la bulle, la sécurité dans laquelle elles se trouvent. Lorsqu’on monte une société, il faut avoir à l’esprit qu’il y a toujours un risque que l’on se plante. Avoir peur est naturel, ce qui fera la différence c’est votre manière de dompter cette peur.

Un bon entrepreneur doit avant tout être déterminé et savoir s’adapter aux situations.
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook
Dans cette même optique, il est important de ne pas avoir peur de manquer d’argent et de ne pas pouvoir rentabiliser son affaire immédiatement. Il est donc important de se préparer de manière optimale et de dresser un business plan en béton, pour savoir à quoi s’attendre et se préparer en conséquence.

Être pragmatique et savoir déléguer

Il est important d’avoir l’esprit pratique, pour prendre les décisions les plus appropriées. Mais aussi pour définir des objectifs réalistes en fonction de vos capacités et de celles de vos collaborateurs. Ces décisions permettront de minimiser les risques. Si vous avez fait des erreurs auparavant, il est nécessaire d’en tirer une expérience pour atteindre votre but. N’ayez pas peur de faire une erreur. Mais faites en sorte de ne pas faire la même erreur deux fois” – Akio Morita, co-fondateur du Groupe Sony avec Masaru Ibuka.

De plus, si vous ne trouvez pas une solution à un problème, il est possible de consulter ses collaborateurs pour trouver une solution adaptée. Si un chef d’entreprise porte à lui seul les responsabilités, la pression risque de lui porter préjudice. D’où l’importance de déléguer certaines tâches. Selon Napoléon Bonaparte “Le plus difficile n’est pas de choisir les hommes, mais de donner aux hommes qu’on a choisi toute la valeur qu’ils peuvent avoir.”

Dans cette optique, si vos collaborateurs ne disposent pas de compétences dans la réalisation d’une tâche donnée, il revient au chef d’entreprise de décider :

–          s’il est préférable de traiter en interne la tâche, quitte à investir du temps et de l’argent, dans une formation,

–          ou s’il vaut mieux faire appel aux services d’un prestataire en services délocalisés, comme Teleservices.fr, quitte à perdre une partie de son contrôle.


En conclusion, pour devenir un bon entrepreneur, il faut être prêt à relever des défis et à se lancer dans une aventure. Le tout en misant et en ménageant ses forces et en gardant à l’esprit ses faiblesses. En effet, il y a une différence entre donner le meilleur de soi-même et se lancer à corps perdu dans la réalisation de ses tâches.

Sujets abordés dans cet article :

agir et réussir, agir reussir, agir et reussir, agir er reussir, Agir et reussir, agir et réussir

-- Téléchargez Les traits de caractère indispensables pour devenir un bon entrepreneur au format PDF (livret électronique) --


Cet article a été écrit par Un rédacteur invité

Des entrepreneurs et chefs de PME publient régulièrement leurs conseils et retours d'expérience sur ce blog. Si vous souhaitez vous aussi partager votre savoir en publiant un article sur notre site, visitez cette page : Comment publier un article invité. Publier ici un article invité est un excellent moyen de faire connaître votre expertise aux dizaines de milliers d'abonnés de notre newsletter, et d'augmenter le positionnement de votre site dans les moteurs de recherche !

"Abonnez-vous à la newsletter !"
Recevez les prochains articles et vidéos marketing directement par email ! Votre adresse email reste entièrement confidentielle et ne sera jamais partagée ou revendue.
On jeu, in Entreprendre et Faire sa première vente, by Un rédacteur invité

Posez une question ou Laissez un commentaire

4 Réactions à “Les traits de caractère indispensables pour devenir un bon entrepreneur”

  1. Très bon article, qui met en avant certaines des qualités de savoir-être d’un entrepreneur à succès.
    Tout est dans l’attitude, à condition de savoir ce que cela comporte et comment la maitriser.

  2. MarinaB dit :

    bonsoir,

    le titre de l’article ma’ interpellé , non pas je sois dans le doute de mes capacités d’entrepreneuse , mais j’ai eu envie de venir lire et vérifier tout de même un peu si je réunissais les caractéristiques évoquées ici.

    Evidemment , j’ai beaucoup de choses à apprendre et dans le moment , je dois le faire seule , ce qui indéniablement demande une réelle détermination et du courage, c’est sur.
    si j’aime prendre des risques , je dois aussi apprendre à les mesurer.

    je pense que dans cette aventure , ce qui me challenge en permanence, même à mon humbre niveau, c’est de réussir à aller et à atteindre mes objectifs dans l’équilibre; en gardant justement cette fluidité , cette flexibilité et ce recul insispensable , comme un non attachement aux résulats, afin que quoi qu’il advienne au final , je bénéficie encore de suffisament d’énergie et de ressources pour rebondir ou rectifier le tir , si besoin est.. sans m’éterniser et m’épuiser en déception, ou en frustration…..

    c’est dans lemême ordre d’idée de la distinction entre donner le meilleur de soi même et s’épuiser à la tâche. Comme je n’en suis pas à déléguer, hé bien je tâche de dépasser mes peurs à tous les stades de l’avancement du projet…

    Sans oublier de m’octroyer des moments de pleine détente, voire de distraction totale efin de laisser les choses se décanter un peu pour plus de clarté dans ma direction et éviter une trop grande contraction ou tension…

    Merci
    Marina

  3. Matty dit :

    Bonsoir,

    Très bel article, Tsitohaina. C’est vrai que les références sont très éclectiques : de Mark Zuckerberg à Napoléon Bonaparte, de Jack Welch à Akio Morita. Mais, cela prouve que le leadership traverse les frontières du temps et des pays.

    Si un trait de caractère m’a toujours impressionné dans un entrepreneur à succés, c’est sa capacité à « faire face aux difficultés et d’accepter les échecs ». C’est impressionnant car dans nos écoles on nous enseigne que l’échec est mauvais, que si tu as traversé un échec, tu es un « perdant ».

    Ces mêmes leaders que tu cites, combien de fois n’ont-ils pas échoué avant de devenir les légendes que l’on connaît aujourd’hui ? Prenons Jack Welch par exemple. Il est connu pour avoir appliqué de principes de management qui ont fait de GE une entreprise ultra rentable (il a multiplié par 40 sa capitalisation boursière) qui est devenu avec le temps un modèle américain. Mais avant de réussir à faire partager sa vision, celui qui est aujourd’hui connu comme « le meilleur manager au monde » a dû affronter la foudre car personne ne croyait à sa théorie consistant à éliminer une partie des équipes si elles n’étaient pas performantes.

    Et quoi dire de S.J. Viré d’Apple en 1985, Steve Jobs ne s’est jamais senti en situation d’échec. Au contraire, il a su profiter de ce moment « en dehors des projecteurs » pour repenser la stratégie de l’entreprise qui deviendrait, quelques années plus tard seulement, la plus grande capitalisation boursière de l’Amérique et une icône planétaire.

    Encore merci et au plaisir de te lire à nouveau.

  4. Hind Bouqal dit :

    Je tiens a vous remercier pour cet article motivant .



Autres pages sur ce thème

La recherche la plus fréquemment associée à cette page est Les traits de caractère indispensables pour devenir un bon entrepreneur.