Comment trouver le juste milieu entre ‘objectif ambitieux’ et ‘objectif réaliste’

C
Un objectif doit  obligatoirement inclure une part de risque et de difficulté.
Un objectif doit obligatoirement inclure une part de risque et de difficulté.

Se fixer des objectifs trop ambitieux mène invariablement à l’échec ; il faut donc adopter une approche plus réaliste, tout en essayant de se dépasser constamment et de donner le meilleur de soi-même. Une bonne façon de vérifier si vos objectifs valent la peine est de leur appliquer la fameuse méthode S.M.A.R.T. – ou  la méthode S.M.A.R.T.E.R., sa version revue et corrigée par Sébastien Le Marketeur Français.  Aujourd’hui, c’est la quatrième lettre de l’acronyme qui nous intéresse : le R comme objectif réaliste qui, attention, ne doit pas pour autant être démesurément simple et facile à atteindre.

Les dangers d’un objectif trop ambitieux…

Lorsque vous vous fixez un objectif trop ambitieux, vous allez droit vers l’échec, avant même d’avoir commencé à y travailler. Souvent, on tendance à avoir les yeux plus gros que le ventre pour ne pas décevoir ses proches ou pour satisfaire aux attentes de la société. Ou alors, on fait preuve de naïveté, en sous-estimant les connaissances, les compétences ou le temps nécessaires à la réalisation d’un projet. Comme les buts impossibles démotivent et découragent, il est nécessaire de garder les pieds sur terre.

… et les risques d’un but trop facile à atteindre

En même temps, l’excès inverse est tout aussi dangereux. Se fixer des objectifs trop simples, que cela soit par paresse ou par peur de l’échec, n’est pas plus motivant qu’une surabondance d’ambition.

Trouver le juste milieu entre ambition et pragmatisme

Un objectif doit obligatoirement inclure une part de risque et de difficulté.
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook
C’est cette part de risque qui vous poussera à vous dépasser. Se fixer des buts réalistes, c’est donc trouver un équilibre entre ce qui est trop difficile et ce qui est trop facile. Appliquer la méthode S.M.A.R.T. vous permettra, en vous forçant à déterminer tous les paramètres de votre objectif (dates butoir, temps nécessaire,  montants, etc.) à trouver un équilibre. Vous apprendrez également à découper un objectif trop ambitieux en plusieurs objectifs tout fait réalistes. Par exemple, au lieu d’avoir un but comme « Faire 5000 euros de chiffre d’affaire par mois en lançant mon entreprise », vous vous fixerez une liste d’objectifs moins ambitieux, comme « Ecrire un business plan d’ici début octobre », ou « M’inscrire à la Chambre des métiers » avant le 15 novembre, qui vous permettront de réaliser votre rêve.

 

En vous efforçant d’appliquer la méthode S.M.A.R.T. à tous vos objectifs, vous pourrez faire le tri entre les objectifs impossibles à atteindre et ceux qui, au contraire, ne vous forcent pas à vous dépasser. Ce n’est en effet qu’en trouvant le juste milieu entre ambition et pragmatisme que vous serez véritablement en compétition avec vous-même et réussirez à vous dépasser. Et vous, comment faites-vous pour mettre au point des objectifs qui vous motivent ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire ci-dessous !

 

 

Au sujet de l'auteur

Marie F.

Contributrice régulière du blog Le Marketeur Français, Marie s'est fixé pour mission de provoquer la réflexion et partager des conseils simples et efficaces pour développer votre entreprise !

Déjà un commentaire

  • voilà dix ans que j ai déposé ma marque « tolo l ‘escargot » à INPI et j ai décidé enfin de réagir enfin d entretenir une bonne retraite et laisser quelques choses à nos enfants , je vous remercie pour cette formation et en plus de me donne un objectif pour ouverture de mon point de vente et site avant le 15 octobre c ‘est possible?

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */