Renforcer l’esprit de décision grâce à la Pleine Conscience

R
decision-making1 pleine conscience
Les bénéfices d’une pratique assidue de la Pleine Conscience se traduisent par un affinement de la perspicacité, un renforcement du leadership et une sérénité plus appropriée en cas de situation difficile.

Cet article a été proposé par Olivier Vermersch, du site www.plusfacilemavie.com

Nous vivons une période dans laquelle l’incertitude et les changements sont omniprésents.  Lorsque tout semble trouble, l’esprit de décision devient une qualité indispensable pour n’importe quel Dirigeant ou Manager… Les exercices que propose la Pleine Conscience apportent un éclairage puissant sur les choix potentiels et les bonnes pratiques à renforcer. La Pleine Conscience permet de renforcer l’efficacité managériale !

L’incertitude et la prise de décision :

Lorsqu’on a une fonction à responsabilité, que l’on soit Manager, Chef d’équipe ou Dirigeant, il est nécessaire de faire preuve à chaque instant d’esprit de décision. Qu’elle soit la nature de la décision, hiérarchique ou collaborative, elle devient systématiquement inévitable à un moment donné.

  • La raison d’être d’une décision consiste à éclairer les tâches à réaliser, les choix à prendre, les comportements à adopter pour chacun.
  • La décision est parfois délicate à prendre mais elle n’a pleinement de sens que, dès lors qu’elle est prise, elle doit être mise appliquée et respectée.
  • Et c’est uniquement après analyse des résultats obtenus, par exemple après un retour d’expérience, qu’il est possible d’envisager son maintien, sa révision ou son annulation.
  • Très clairement, c’est l’incertitude qui paralyse les initiatives alors que la décision engendre les synergies et la réussite !

Nous vivons une période dans laquelle l’incertitude et les changements semblent permanents. Et c’est justement parce que l’environnement semble brumeux que l’esprit de décision devient une qualité indispensable à chaque Dirigeant.

  • La clarté de sa décision devient un résultat acquis lorsqu’il réussit à accorder réflexions mentales et intuition pour donner du sens et indiquer la direction.
  • Même si son mental a tendance à vouloir reconduire les mêmes schémas de pensées, le même type de réponse ou de solution car cela est plus confortable, le Dirigeant doit d’abord chercher à s’en détacher.
  • S’engager dans cette voie n’est pas qu’une affaire de volonté ni d’engagement, c’est surtout une affaire de « clairvision »  (avoir une vision claire de ce qui se passe).

L’expérience montre que chez les managers réputés, l’esprit de décision résulte souvent d’un processus dans lequel le raisonnement mental est observé à la loupe de la Pleine Conscience afin justement de laisser naître l’intuition.

Les symptômes  :

Bien entendu avant de prendre une quelconque décision, il convient de parfaitement percevoir et comprendre la situation au préalable. Pour autant, cela ne suffit pas, car le manager aura nécessairement besoin d’autres compétences pour envisager sa décision : l’esprit de décision, l’autorité naturelle, la force de conviction et le leadership…

  • Lorsque les doutes envahissent l’esprit, le stress peut s’installer : c’est le cas lorsque la décision est remise en question ou lorsqu’elle n’est pas mise en œuvre…
  • Il se peut également que des réactions émotionnelles importantes surgissent comme des vieux réflexes à la frustration de ne pas se sentir respecté.
  • Il existe encore une autre réaction possible : celle de la procrastination qui consiste à remettre au lendemain ce qui pourtant semblait urgent…

Derrière ces attitudes se cachent parfois des angoisses pas toujours conscientes :

  • peur de l’inconnu
  • manque de résolution à faire face
  • manque de volonté à se remettre en cause.

Dans tous les cas, le champ des potentialités se trouve ainsi très réduit, avec pour conséquence un manque d’ouverture à l’intuition laquelle devrait pourtant conduire à la bonne décision.

En conséquence, et malheureusement trop fréquemment, le manager prend ses décisions en étant sous l’emprise de ses émotions. La réactivité devient la seule réponse à ce qu’il n’aime pas, à ce qui lui semble incompatible avec ses croyances. Il préfère alors rester sur ses convictions qu’il juge tout à fait appropriées. Malheureusement, il limite ainsi la possibilité d’explorer d’autres possibilités, réduisant ainsi à néant l’opportunité d’un éclair de lucidité pourtant nécessaire. Les décisions seront par conséquent souvent d’une même nature ou orientées vers le même type d’objectifs (lesquels ne sont pas forcément alignés à ses objectifs professionnels d’ailleurs).

Les bénéfices d’une pratique assidue de la Pleine Conscience se traduisent par un affinement de la perspicacité, un renforcement du leadership et une sérénité plus appropriée en cas de situation difficile.” - Olivier Vermersch
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook

Témoignage :

Polo est un artisan depuis de nombreuses années. Il a un métier difficile physiquement mais qui le passionne. Il a beaucoup donné pour développer son activité, mais il est épuisé. Des soucis d’ordre familial viennent ternir son moral. Son humeur s’en ressent et il a de moins en moins de goût au travail.

Pourtant, il veut s’en sortir : dès qu’il a un peu de temps libre, il lit et s’informe à propos du stress qu’il ressent. Il ne veut pas tomber dans le piège de la dépression ni des médicaments. Alors il dévore tous les livres qu’il peut trouver ainsi que les blogs sur internet. Peu à peu, il développe un ensemble connaissances très élaborées sur le sujet. Il peut même tenir des discours à propos du stress…

Mais ses décisions sont souvent inappropriées à propos de son boulot. Mauvais choix et mauvaises attitudes avec son apprenti l’amènent irrémédiablement vers des problèmes de plus en plus importants qui lui semblent inextricables…

Lorsqu’enfin il croise le chemin de la pratique de la Pleine Conscience, il découvre que son cerveau connait plein de choses à propos du stress, mais qu’il est incapable de mettre quoi que ce soit en pratique… « Je croyais tout savoir à propos du stress ! Grâce aux exercices de Pleine Conscience, je suis capable maintenant de prendre les bonnes décisions ! Je vais beaucoup mieux ! ».

Les apports de la Pleine Conscience :

La Pleine Conscience permet d’observer concrètement ce qui se passe, de percevoir clairement les enjeux de l’instant présent. Elle aide à discerner les comportements inappropriés à la mobilisation des Collaborateurs.

  • Elle conduit à une prise de conscience qui apporte toute la lucidité nécessaire et indispensable à la prise de décision. Le Manager perçoit mieux les différents chemins possibles et les écueils potentiels.
  • Elle clarifie fortement la conduite à tenir et elle facilite l’identification des bonnes pratiques à développer et à renforcer pour une plus grande efficacité managériale.

La Pleine Conscience permet à celui qui la pratique d’être davantage aligné avec la stratégie et les valeurs de l’entreprise. Il se positionne plus volontiers dans une stratégie de réussite en anticipant plus volontiers les difficultés des expériences à venir.

Enfin, il accueille résolument les instants préalables à la décision non pas comme des instants de doutes ou d’incertitudes mais comme un moment privilégié pour se libérer d’une emprise mentale ou émotionnelle au profit d’un accueil plus large de l’ensemble des données et des choix possibles.
Cet instant devient, au contraire de l’émotivité ou de la réactivité, un moment de ressourcement pour laisser la place à la Pleine Conscience afin que se renforce ainsi l’esprit de décision.

 

Ecrivez un commentaire !

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */