L'auto-édition et revenus passifs | Le Marketeur Français

book and success

L’auto-édition permet de générer un revenu passif et récurrent tous les mois.

Cet article est rédigé par Eric Nicolas.

Amis entrepreneurs de tous horizons salut ! Ici Eric Nicolas du blog La Plume Autonome, auteur et entrepreneur web indépendant.

Grâce à un accueil amical sur ce blog génial (Merci Sébastien !) je vais pouvoir partager avec vous 3 raisons qui – selon moi – devraient vous encourager si ce n’est pas encore fait, d’ajouter l’auto-édition numérique à votre arsenal d’entrepreneur.

(Je vais aussi vous donner quelques pistes et trucs de sioux 😉

De nos jours publier son propre livre est devenu extrêmement simple et gratuit, et ne nécessite pas de talents littéraires avancés (perso je n’ai pas dépassé le niveau 3ème de lycée, et je ne publie que du contenu informatif, des guides… Sous plusieurs noms de plume. Je serais incapable par exemple, de publier un roman !).

Raison #1 : Faire valoir votre expertise

A lire aussi : Vendre un ebook sur votre site Internet : oui, mais non

L’auto-édition ne consiste pas forcément à gagner sa vie seulement en publiant des ebooks. Quelle que soit votre activité, l’auto-édition peut aussi être un moyen=

–      De faire valoir votre expérience, quel que soit votre domaine

–      De faire connaître votre entreprise, votre blog…

–      Et même de créer votre première liste de prospects !

Prenons un exemple concret.

Imaginons que vous soyez coach et/ou expert(e) en vidéo ou photo (mais ce qui suit peut s’appliquer à n’importe quelle niche) et que vous ayez du mal à vous faire connaître.

Publier un livre sur votre sujet (gratuit ou à très faible prix) en dévoilant par exemple vos meilleures astuces pour des prises de vues réussies, va vous permettre=

–      D’établir votre niveau d’expertise,

–      D’encourager vos lecteurs à visiter votre blog ou mieux…

–      … De les orienter vers une page de capture e-mail en proposant l’envoi gratuit de recommandations complémentaires : o)

Vous pouvez ensuite monétiser votre liste, mais je vous déconseille d’envoyer systématiquement des offres payantes à tout va :

Préférez l’envoi régulier de conseils gratuits, que vous pouvez alterner par exemple avec la vente de vos propres formations et/ou en tant qu’affilié ; o)

Si vous n’avez encore jamais publié, la première plateforme sur laquelle vous inscrire gratuitement est bien sur Amazon KDP, mais pour augmenter encore plus votre audience je vous recommande chaudement de publier vos contenus sur d’autres plateformes (Par ex. Ibook Store d’Apple, Kobo, etc…) et bien entendu via votre blog si vous en avez un.

Vous avez aussi grâce à Amazon CreateSpace, la possibilité de proposer vos contenus en format papier sans avoir à avancer les frais d’impression.

Raison #2 : Votre meilleure carte de visite

Imaginons maintenant que vous vendiez des services à des entreprises (Consulting…). En ajoutant le statut d’auteur à votre cursus, vous serez perçu totalement différemment !

En effet quelle meilleure façon d’ouvrir l’écoute qu’un lien vers votre livre sur Amazon ou autre, pendant que vos concurrents se pointent avec une simple carte de visite ?

Publier votre premier ebook si vous ne l’avez pas encore fait, n’est vraiment pas sorcier (des dizaines de tutoriaux fleurissent sur le web) et en plus… Ne coûte rien (si vous faites tout vous-même).

L'auto-édition permet de générer un revenu passif et récurrent tous les mois.
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook

Maintenant si vous souhaitez gagner du temps ou que vous ne voulez pas vous casser la tête à apprendre de nouvelles compétences, vous pouvez aussi externaliser tout ou partie du travail !

Plus précisément, vous pouvez par exemple faire créer la couverture de votre ebook par un prestataire sur Fiverr, prendre un « ghostwriter » sur Elance ou Odesk pour écrire le contenu à votre place, etc.

Raison #3 : Une vraie source de revenus passifs

Peut-on vraiment bien gagner sa vie en vendant des ebooks ? Oui les amis, je confirme (j’ai d’ailleurs déjà publié des vidéos dans lesquelles j’ai montré en direct des preuves irréfutables !).

Si jusque-là vous n’avez rien gagné en publiant des ebooks, où que vous avez entendu dire de-ci de-là que c’est un mythe… Alors vous n’avez juste pas encore découvert les bonnes sources : o)

Beaucoup de personnes qui démarrent dans une activité  en ligne, font l’erreur de penser dans un premier temps qu’elles vont faire beaucoup d’argent facilement et en quelques jours.

Etant passé par là j’avoue, ce n’est pas moi qui leur jetterai la pierre : sur le web comme vous savez déjà, on voit de tout et n’importe-quoi donc on peut facilement se laisser séduire par la perspective de gagner facilement des fortunes.

Soyons réaliste : à moins de sortir un gros roman du genre « 50 nuances… » vous ne ferez pas fortune rapidement en autoédition.

En revanche avec quelques stratégies simples à suivre (vous pouvez en trouver quelques-unes en suivant La Plume Autonome 😉  vous pouvez réellement vous créer un revenu récurrent, qui tombe chaque mois pendant que vous faites autre chose !

Perso, j’ai démarré en 2011 avec très peu de ventes (1 à 3 ebooks par semaine) puis enchaîné avec 1,3,5 ventes par jour pour passer à 30/jour.

Depuis j’ai parcouru bien du chemin, avec un revenu passif moyen de 13000 €/mois aujourd’hui juste en auto-édition (j’ai d’autres activités en ligne).

Mon secret ? La publication de dizaines d’ebooks informatifs (guides etc.) dans des niches différentes, sous plusieurs noms de plume et avec une stratégie simple mais bien définie.

Ça peut sembler compliqué au premier abord, mais en fait tout est question d’organisation.

Cet article ne suffirait pas pour vous décrire toute la stratégie dans son ensemble, mais pour résumer je suis ces 6 étapes=

  1.   Analyse rapide en quelques clics du potentiel d’une niche (En gros, est-ce que le sujet ce vend bien ou pas ? si ce n’est pas le cas, je ne perds pas mon temps à publier des contenus qui ne se vendront jamais, et je passe à l’analyse d’une niche plus porteuse).
  2.   Analyse rapide de mon audience (Age, sexe, tranche d’âge, besoins, questionnements…).
  3.   Création d’un nom et d’un profil d’auteur qui collent à l’audience (c’est parfaitement légal et ça s’appelle un « nom de plume » — vous pouvez en créer autant que vous voulez sur Amazon & Smashwords par ex.).
  4.   Création de contenu original après recherches web (surtout pas de copie de contenu) OU création via un prestataire qui rédige du contenu unique et dans les deux cas, en apportant à mon audience une vraie valeur qui correspond à ses principales préoccupations.
  5.   Création – par moi-même via Photoshop ou par un prestataire – d’une couverture à fort impact visuel (le choix de votre couverture est capital, car c’est le premier élément visible, qui doit accrocher l’œil et donner tout de suite au lecteur potentiel une idée claire du contenu !).
  6.   … Et enfin bien sûr, la publication et la vente. Ensuite je fais généralement très peu de marketing pour promouvoir, préférant laisser le soin aux circuits de distribution de tourner pendant que je passe à autre chose.

Conclusion heureuse : Si vous voulez vraiment faire un revenu passif stable tout en gardant les pieds sur terre, l’auto-édition numérique est un domaine que vous devriez sérieusement considérer !

Merci à Sébastien et son équipe pour leur accueil, et à vous pour être là : o)

@ votre succès en ligne !

Amicalement. Eric – La Plume

Eric Nicolas est auteur et entrepreneur web indépendant à succès. Il a créé le blog La Plume Autonome pour aider d’autres auteurs indépendants qui démarrent, puis créé avec un partenaire la société LPA Publishing Ltd. Pour diffuser des produits numériques, formations, services et générer des revenus en affiliation.

On jeu, in Stratégie Marketing, by Un rédacteur invité

Posez une question ou Laissez un commentaire

2 Réactions à “3 bonnes raisons pour un entrepreneur de s’intéresser à l’auto-édition”

  1. Money Tendance dit :

    Alors la je suis totalement bluffer !
    Article très intéressant , je suis justement sur le projet d’écriture de plusieurs e-books, pour le moment je suis en pleine réflexion mais pas mal d’idées sont présente.
    Je ne savais pas que l’on avait la possibilité d’utiliser plusieurs nom de plumes !
    Mais serait ce une bonne stratégie marketing ? car si l’on fournit du contenu de qualité avec un seul nom ,la réputation et la reconnaissance se fera beaucoup plus vite, je pense, et permettra au lecteur de nous identifier immédiatement .
    Qu’en pensez vous ?

    • Eric dit :

      Salut, merci pour ton commentaire et ta remarque : ) Bravo pour te mettre en action.

      Tu as raison dans ta pensée, sauf qu’avant d’avoir la reconnaissance il faut d’abord tester les réactions du marché. Si tu démarres et te plante ce sera difficile d’amorcer une bonne réputation mais.. Grâce à l’utilisation de plusieurs noms de plume, tu peux d’abord t’entraîner, te « faire les dents »… Sans risquer de te « griller »… Puis ensuite publier de meilleurs contenus qui accrochent plus et ce, sous un autre nom.

      … Et du jour où t’as un contenu qui accroche et cartonne, ré-utiliser le même nom de plume pour la reconnaissance et la réputation 😉

      … En bref ça sert à rebondir + facilement !

      L’autre utilité non-négligeable, c’est de pouvoir publier dans plusieurs niches à la fois sans perdre en crédibilité. Par ex. Si tu publies un ebook de recettes Thaï et un autre sur le dressage canin sous le même nom… Il sera très difficile voire impossible d’être perçu comme « expert » dans les deux à la fois alors qu’avec un nom de plume pour chaque…

      Espérant que ça répond à ta question ; -)
      Amicalement

      Eric – La Plume

      [quote]…la possibilité d’utiliser plusieurs nom de plumes !
      Mais serait ce une bonne stratégie marketing ? car si l’on fournit du contenu de qualité avec un seul nom ,la réputation et la reconnaissance se fera beaucoup plus vite, je pense, et permettra au lecteur de nous identifier immédiatement[/quote]



Autres pages sur ce thème

La recherche la plus fréquemment associée à cette page est 3 bonnes raisons pour un entrepreneur de s’intéresser à l’auto-édition.