Comment augmenter la délivrabilité de vos emails | Le Marketeur Français

Comment éviter que vos emails passent en spam

Ce n’est pas votre outil d’emailing qui détermine l’efficacité de vos campagnes email… c’est vous !

Cet article invité a été rédigé par David Hamon, de la plateforme francophone de formation vidéo AWeber.

Dans le marketing par email, il est devenu crucial de construire une relation étroite avec vos abonnés ou clients. Si vous ne le faites pas, vos communications par email en pâtiront, vos emails aboutiront de moins en moins dans la boîte de réception, mais plutôt dans le dossier « courriers indésirables ».

Parce que vos abonnés ou clients ont ce pouvoir, d’influencer directement votre taux de délivrabilité, c’est-à-dire la propension de vos emails à bien arriver dans la boîte de réception de vos destinataires.

Je lis souvent des articles sur des blogs de web-entrepreneurs qui font la promotion de tel ou tel service en ligne d’emailing (appelés communément autorépondeurs), ou qui font un comparatif de plusieurs d’entre eux, et notamment en terme de délivrabilité. Et bien, ils se trompent.

En réalité, il y a plein d’autres bonnes raisons pour lesquelles vous devriez choisir un service d’autorépondeur plutôt qu’un autre, mais pas vraiment la délivrabilité.

Pourquoi ?

Parce que c’est VOUS, en grande partie, qui influencez le taux de délivrabilité de vos emails.

La délivrabilité de vos emails dépend surtout de vous

A lire aussi : 9 secrets de pro pour automatiser votre marketing et faire grimper vos ventes

Certes, il peut y avoir quelques disparités de résultats en la matière entre les différents services d’autorépondeurs, en fonction de l’ancienneté du service, de sa réputation, de son poids économique, etc…mais, cela joue peu. Car, chacun d’eux travaille et communique en permanence auprès des fournisseurs de messagerie pour les convaincre que leurs emails ne peuvent pas être du spam.

Bon, je vous sens déçu. Je peux comprendre ! Et oui, c’est vous qui allez devoir faire le boulot comme on dit !

Et faire le boulot (enfin, je veux dire obtenir de bons taux de délivrabilité), ça induit de construire une vraie relation avec vos abonnés, ça veut dire aussi communiquer avec eux par le biais d’emails pertinents, personnalisés et attendus.

Et permettez-moi de vous dire qu’il y a urgence, car les internautes ont pris le pouvoir 😉
Le comportement des internautes devant leur boîte de réception d’emails a changé.

Ce n'est pas votre outil d'emailing qui détermine l'efficacité de vos campagnes email... c'est vous !
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook

Plus exigeants, ils disposent désormais d’un pouvoir de sanction leur permettant de se faire entendre :

  • ils peuvent cliquer sur le bouton « Spam »,
  • ils peuvent se désabonner,
  • ils peuvent ignorer les emails inintéressants.

Le seul moyen d’éviter cela est de développer une relation plus étroite avec vos abonnés.

Voici les 3 stratégies indispensables que vous devez suivre pour y arriver :
segmenter vos listes de contacts,
connaître leurs centres d’intérêt et cibler vos messages en conséquence,
– leur permettre d’interagir avec vous.

Connaître vos abonnés et segmenter vos listes

A lire aussi : Pourquoi le marketing par email reste l’outil le plus efficace sur le Web

Dès leur inscription, cherchez à qualifier les attentes de vos abonnés en tentant de cerner leurs centres d’intérêt.

Intégrez par exemple à votre formulaire un champ supplémentaire (au prénom et à l’email), et posez des questions du type :

  • quels contenus souhaitez-vous recevoir (informations, promotions, offres spéciales, etc.) ?
  • quels sujets vous intéressent plus particulièrement ?

Cela va vous permettre de segmenter vos envois en fonction de leurs attentes.

Vous pouvez aussi segmenter vos listes en fonction de la typologie de vos contacts (prospects, nouveaux et anciens clients…) et de leur éventuelle appartenance à une catégorie de clients.

Mais, surtout, collectez uniquement les données qui vous sont utiles pour mieux cibler vos communications et qualifiez ainsi précisément vos listes. Il ne faudrait pas rendre vos formulaires d’inscription trop fastidieux à remplir (donc posez vos questions et offres plusieurs types de réponse, vos visiteurs n’auront qu’à cocher pour choisir).

Proposez du contenu approprié et à forte valeur ajoutée

A lire aussi : Podcast: Automatisez vos ventes avec cette séquence d’emails

Votre objectif premier doit toujours être de fournir du contenu intéressant en accord avec les attentes de vos abonnés, ce pour quoi ils se sont inscrits sur votre liste après tout.

Vous devez aussi régulièrement diversifier vos contenus pour les rendre plus captivants. Vous pouvez pour cela interviewer des experts de votre domaine, proposer des tutoriels, surfer sur l’actualité du moment, tourner des vidéos pour vous montrer histoire de vous rendre plus « réel », etc…

Dans tous les cas, évitez les discours purement commerciaux, trop techniques et impersonnels, car, la plupart du temps, les internautes préfèrent lire des emails comme ils suivent une conversation.

Pour vous aider à donner ce que vos abonnés attendent de vos communications, vous ne devez jamais cesser de les questionner sur les sujets qu’ils souhaiteraient voir abordés :

  • utilisez les réseaux sociaux pour cela,
  • intégrez des sondages à vos messages (en utilisant Google Drive par exemple),
  • donner leur la parole,
  • etc…

Connaître vos abonnés et leurs attentes va vous permettre de créer des segments de liste, qui vous permettront de rendre les informations que vous leur délivrerez plus ciblées, donc plus appréciées, et donc plus attendues.

Gérez la relation avec vos abonnés et donnez-leur plus de contrôle

Comme je vous le disais plus haut, les internautes ont pris le pouvoir, et ils peuvent décider à tout moment de vous classer en spam ou de se désabonner de votre liste.

Aujourd’hui, ce sont vos abonnés qui ont le pouvoir sur la délivrabilité de vos emails !

Un excellent moyen de lutter contre cette menace est de leur donner la possibilité de choisir la fréquence de réception de vos messages en leur demandant de le préciser dès leur inscription (il suffit de créer un champ supplémentaire dans votre formulaire, à choix multiples, et de créer ensuite des segments de liste).

Si vous ne l’avez pas fait dès le départ, vous pouvez le faire après, par exemple en créant plusieurs listes, chacune correspondant à une fréquence d’envoi différente. Demandez-leur de s’inscrire sur la liste correspondant à leur choix (et mettez en place une règle automatique qui les désinscrira de la liste initiale).

Permettez à tout moment ce changement de fréquence d’envoi (à la hausse comme à la baisse), tout simplement via un lien présent dans tous vos messages.

Et comme tous vos abonnés ne vous diront pas à quelle fréquence ils souhaitent recevoir vos newsletters ou vos offres promotionnelles, testez en plusieurs pendant un temps déterminé. Effectuez ces tests sur les segments de vos listes qui ne se sont pas prononcés, afin de déterminer la fréquence  qui impactera le moins votre taux de désabonnement.

Pour autant, maintenez toujours un rythme d’envoi régulier pour entretenir la relation et éviter que vos abonnés vous oublient (bienvenue, anniversaire, fin de garantie, etc…).

Toujours s’agissant de la fréquence d’envoi, et pour terminer, je dirai que plus vos communications seront pertinentes, plus vos abonnés seront engagés, et moins ils ressentiront de pression 🙂

Aujourd'hui, ce sont vos abonnés qui ont le pouvoir sur la délivrabilité de vos emails !
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook

À vous de trouver le bon équilibre !

Notez que, comme pour la fréquence d’envoi, vous pouvez aussi donner à vos abonnés la possibilité de choisir les sujets qu’ils souhaitent voir aborder dans vos communications.

Dans tous les cas, si vous ne suivez pas ces trois stratégies, de segmenter vos listes, connaître les centres d’intérêt de vos abonnés pour mieux cibler, et de les laisser interagir avec vous, vos contacts finiront par se lasser de vous, se désabonneront ou classeront vos messages comme du spam.

Le résultat sera que les fournisseurs de messagerie en tiendront compte pour juger de la légitimité et de la pertinence de vos communications.

L’enjeu est donc capital pour la pérennité de votre entreprise sur internet.

On lun, in Marketing par Email, by David Hamon

Posez une question ou Laissez un commentaire

5 Réactions à “La relation avec vos abonnés, le ciment de votre marketing par email”

  1. Bonjour.

    Cet article de David est très intéressant et très pertinent.

    Point n°1 : L’autorépondeur a une part de responsabilité en prenant certaines dispositions :
    http://sg-autorepondeur.com/extension/index.php/questions-techniques/30-comment-evitez-vous-le-blacklistage-et-assurez-vous-la-delivrabilite-

    A cela nous avons ajouté les dispositions suivantes :
    – Une adresse IP n’enverra pas plus de 5000 emails par jour. Nous nous arrangeons donc pour gérer nos plages d’IPs.
    – Un envoi d’un expéditeur ne partira pas avec un débit supérieur à 30 messages à la minutes car sa réputation en dépendra (sauf sur demande).
    – Un envoi vers une liste double optin, ne sera pas géré par les mêmes Ips qu’un envoi vers une liste simple optin.

    Point n°2 : L’expéditeur est en grande partie responsable de sa délivrabilité notamment concernant les facteurs :
    – Sur le choix de son email expéditeur.
    – Sur la configuration de ses DNS.
    – Sur le contenu de ses emails.
    – Sur la capacité de maintenir l’intérêt des destinataires.
    – Sur le fait d’insister auprès des destinataires pour vérifier le dossier spam et ajouter l’email expéditeur dans le carnet d’adresse.
    – Sur le fait de vérifier la réputation de l’adresse IP de son propre nom de domaine.

    Si tous les utilisateurs d’un autorépondeur, quel qu’il soit, font attention à ces différents facteurs, alors le prestataire d’emailing aura moins de difficultés à surveiller la réputation de ses infrastructures.

  2. Merci Sébastien pour ces précisions techniques.
    Je précise juste que l’objectif de mon article est avant tout l’occasion d’insister sur l’importance de construire une relation étroite et durable avec ses abonnés.
    Moins d’entrer dans des considérations techniques, à n’en pas douter déterminantes, mais qui rebutent pas mal de monde 😉

  3. Martine dit :

    Bonjour

    Cet article de David est fort intéressant. Il était important en effet de rétablir la vérité sur la notion de délivrabilité. Encore trop de fournisseurs de supports e-mailing argumentent sur ce point, trompant à mon sens les acheteurs (qui pour la plupart n’ont reçu aucune formation sur les techniques spécifiques au marketing par e-mail).

    L’autre point intéressant à mon sens c’est la notion de segmentation. Il y a encore quelques années les entrepreneurs du web pouvaient envoyer des courriels à l’ensemble de leur liste. Appelé alors la communication de masse. Depuis l’offre c’est diversifié, aussi les lecteurs sont souvent inscrits à une multitude de site et deviennent saturés de mails. Les approches marketing changent, on se centre à présent sur l’individu. La segmentation (ainsi que les techniques préconisées par David) me parait être une bonne base pour fidéliser le lecteur.

  4. Marie dit :

    Bonjour,

    Ravie de lire cet article précis et complet.
    Je suis heureuse de voir que, contrairement à ce que j’ai souvent lu, j’ai beaucoup plus de pouvoir sur cette fameuse délivrabilité que je ne le croyais.
    Comme le dit David, on a plutôt l’impression d’être victime sans vrai moyen de se protéger.
    On nous dit même que la situation ne fera qu’empirer !
    Alors merci. Voilà qui est encourageant.

    Je tiens le blog http://www.nourriture-sante.com.

    Marie.



Autres pages sur ce thème

La recherche la plus fréquemment associée à cette page est La relation avec vos abonnés, le ciment de votre marketing par email.